samedi, 31 mai 2008 06:37

Le dernier des Mohicans

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Il n’avait pas encore dix-huit ans quand il foulera pour la première fois le terrain de Bologhine au sein de l’équipe senior de l’USMA,
au cours d’une saison où le club réussira son accession après plusieurs années passées au purgatoire. Dès sa première apparition, les puristes étaient rassurés sur les qualités de ce gamin, arrière droit de métier, et qui faisait de l’ombre à un indétrônable de l’époque, un certain Hamici.

Lui c’est Mohamed Hamdoud, formé au club et à l’amour de ses couleurs qu’il honorera tellement qu’il est devenu le joueur le plus titré dans l’histoire du club, égalant presque le palmarès de l’USMA. Il a certes connu des passages à vide comme sous l’ère Saadi, des tiraillements avec la direction au sujet de ses négociations avec certains clubs, mais il a toujours fait passer le cœur avant la raison. A 31 ans et des années d’expérience, nul ne s’attendait à ce que « Moha » se voit offrir une sortie par la petite porte. Une décision qui choque un bon nombres de fans, alors que d’autres, tout aussi nombreux, la trouve logique.
Ces derniers lui reproche sa baisse de forme depuis plus d’une année et ne partagent pas l’avis de ceux qui sont pour le maintenir, car c’est une légende du club. Il aurait fait son temps et que le moment de laisser sa place à plus jeune est venu.






Soit, mais ne peu-on lui offrir une sortie meilleure que celle qu’il vient de vivre ? N’aurait-il pas été possible de le maintenir, même avec moins d’avantages, et de profiter de son expérience et de son vécu ? Le club dispose d’un arrière droit pour la saison prochaine, ou va-t-on revivre le même cauchemar que nous endurons depuis trois ans pour le poste de latéral gauche ? Même dans l’axe, en quoi un Rial lui est supérieur ? A-t-on mieux que le vieux « Moha » ? Des jeunes aux dents longues pointes le museau, certes, mais ils faut qu’ils soient bien entourés pour pouvoir étaler tout leurs savoir-faire, et les différentes rencontres jouées avec les réservistes prouvent que les jeunots son encore tendres, et que ce serait un véritable sacrifice que de les jeter dans la gueule du loup. Ceci question exclusivement « sportive », car il ne faut jamais oublier qu’un club se construit une image, et que certains gestes font ou défont une notoriété. Quelles sera la réaction des éventuelles recrues en voyant que ‘un des symboles du clubs est lâché comme un malpropre ? Qu’est ce qui poussera les futures fins de contrat à rester et ne pas s’éclipser avant de se voir « dégagés » en touche ?




On ne se débarrasse pas d’un joueur qui a tant donné au club de cette manière, le minimum de respect existe ou devrait exister et c’est ce que nous attelons à faire avec ce coup de cœur….
Moha t’es le dernier des Mohicans et nous garderons toujours une place pour toi, tout comme nous le faisons pour un autre joueur énorme de notre famille, Azzedine Rahim. Hommage et respect.




Lu 3659 fois Dernière modification le mercredi, 02 juillet 2008 03:19

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.