mercredi, 02 janvier 2019 13:14

Purée de potins...

Écrit par Moussa Jijli, Rue des Abencérages, Alger Casbah...
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Grabuge à l’Est…

L’année 2018, 31 Décembre, se termine à Palestro par du grabuge ; l’année 2019, 1er Janvier, commence par du grabuge à Village Moussa… Bonjour les digates ya bnama…


L’USMA termine l’année en Rouge & Noir…
Après avoir bouclé la phase aller Champion d’hiver avec une avance appréciable de 7 points sur son dauphin la Jiyas kanari kui-kui, les Usmistes se sont qualifiés aux 8e de finale de Lalla la Coupe d’Algérie, en venant à bout péniblement avant-hier sur leur ground, des Abassis de la Mekerra. C’est dans le pur style coupe que les protégés de (tout à fait Thierry) Froger, ont dû attendre les prolongations pour voir Benyahia réaliser son show avec Hamia 106’ et qualifier ainsi l’USMA au prochain tour. Auparavant, Benayad avait nivelé la marque 49’ après que Walid Ardji ait ouvert le score d’une fulgurante reprise de volée 45’. Portés aux nues par le formidable public d’Ouled El Bahdja, les joueurs se sont dès le coup de sifflet final de l’arbitre de surface, dirigés vers le Virage Electric Orchestra pour fêter de concert cette qualification par une victoire méritée. Une victoire en Rouge & Noir sous les clameurs de l’assistance du stade Santoggi. Muïd Ellafi présent dans la tribune officielle, puis sur le terrain et dans les vestiaires, était ravi de cette extraordinaire ambiance majnouna clôturant l’année 2018. Zouari, invisible, a dû regagner Bel Abbès pour ramener ses affaires personnelles… Bonzooor 2019 et Bounani…


USMA – Infirmerie…
L’infirmerie ne désemplit pas chez les Usmistes. Outre Zemma, Mansouri, Chafai, Yaya, Benhamouda, Benmoussa et Meftah, c’est au tour de Koudri et Ardji de rejoindre la clinique de Santoggi après avoir contracté des blessures lors de la rencontre de coupe face aux Scorpions de Bel Abbès. Soit 9 joueurs et non des moindres qui seront probablement absents à Tadjenanet. Benmoussa malgré la blessure à la cheville qu’il traîne depuis quelques jours est entré en cours de ce match. Froger a pris des risques mais bon, touchons du bois. Benkhemassa sera présent puisqu’il a purgé sa suspension mais devrait faire attention car il est encore en sursis. Bouderbal, après son carton rouge pour coups réciproques avec Bounoua de l’USMBA, sera donc absent pour 2 ou 3 matchs. Avec une équipe décimée, coach Froger devra puiser dans la Réserve au sens propre et figuré du terme pour convoquer ses 18 joueurs… Les absents ont toujours tort, dit-on…


USMA - Mercato suite…
Finalement, Amir Sayoud file vers le CR Pilcor moyennant ristourne. Said Allik, le nouveau DG du club de Lâakiba qui voulait coûtse que coûtse le meneur de jeu, a trouvé accord après discutation avec Mister Hakoum. Sa lettre de libération a été fixée à 2 milliards par la direction Usmiste mais Madar ne devra payer qu’1,5 milliard puisque la différence est à la charge du joueur que devait lui verser l’USMA. Le feuilleton Sayoud est à présent terminé. Pour diverses raisons, le joueur n’a pu s’imposer dans l’échiquier de Froger, ni s’adapter dans un environnement qui lui était pourtant favorable. On lui souhaitera tout de même bon vent dans sa nouvelle équipe classée dernier de la classe avec option pour la descente aux enfers… Allez Chabab Zouz…


Le mercato ailleurs…
Tous les clubs s’affairent, s’empressent de dénicher quelques joueurs bon marché avant la clôture de ce mercatito prévue le 15 de ce mois. C’est le cas de la JS Saoura qui vient de chiper au nez et à la barbe des Zouaoua oua-oua, l’attaquant de l’US Béni Douala Bakbouka qui adore la douara ‘osbane. L’autre élément de l’USBD Benyettou, a lui rejoint Tadjenanet laissant complètement baba les dirigeants du Jourjoura dormir sur leurs lauriers après avoir fêté la bounani et régularisé tardivement leurs soucis financiers avec la CRL. Après avoir perdu Belarbi (USMA) et Meziani (ESTunis), Tabti pas encore acquis, Sayoud parti au CRB, les meneurs de jeu ne courent pas les rues, alors on se rabat sur la division amateur et plus bas encore. L’enfant de la Coquette, Chetti, sous contrat jusqu’à la fin de saison, semble réticent à renouveler son bail. Il préfère attendre Mai prochain pour faire le bon choua et répondre aux chants des sirènes. Youyouyouyouyiii ! Les Barbarians Ultras Boys risquent de gronder alors que les meilleurs joueurs filent entre les doigts du club casquant 40 malheureux millions par tête de pipe. Une misère. Qiiiwww… Oulach smah, oulach…


Grabuge à l’Est…
Le match IBL face au CSC en 16e de coupe d’Algérie s’est passé sans encombre où les Clubistes ont planté le but de la victoire dans le dernier quart d’heure par le fer de lance Abid. Seulement, après match, les Sanafirs ont essuyé des jets de pierres et d’autres ovnis des supporters locaux mécontents de cette amère défaite. Les Lakhdaris pensaient rééditer l’exploit après avoir éliminé les Bchachras de la Saoura. Hélas, aux abords du stade, les mauvais perdants ont agressé les constantinois et vandalisé leurs véhicules reconnaissables aux plaques minéralogiques 25. On reproche même aux enfants du pays du malouf de s’être déplacés à Lakhdaria. Lamentable… Ouâalach djitou…


Et grabuge à l’Est…
L’autre match, opposant le club amateur Village Moussa au Miloudia bent el djar, toujours en 16e de coupe, n’est pas allé à son terme puisque l’arbitre Bouzerzour, dennemra la miyour, a mis fins aux débats à la méton. La rencontre a été émaillée de graves incidents par les Noir & Blanc dans les tribunes inondant généreusement le terrain de divers projectiles, où l’on dénombre plusieurs blessés dont quelques membres du service d’ordre. Ils seront soignés sur place par les agents de la protection civile de la caserne Khelifi dans leurs véhicules médicalisés. Le pénalty douteux accordé dès la 4’ de jeu par le referee a été le détonateur de ces tragiques incidents. Les kilotate verde leone ont rajouté deux autres buts dont un auto-goal complètement gaga. Le volcan Jijli s’est réveillé provoquant de regrettables scènes de violence et de désolation que l’on voudrait bannies à jamais dans nos stades. La Fédération devrait sévir et non continuer à contempler ce panorama tristounet… Tout ça pour ça…


Hé ho Kazouni, le péno cadeau de la Bounani accordé au Miloud a mis le feu aux poudres avec dommages collatéraux, s’ensuit l’arrêt de la partie…


Lyoma affaire chlada zrodia râpée + tbikha + mandarines… Miam, slurp… 

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Moussa Jijli, Rue des Abencérages, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite… 

Alger, 2 Janvier 2019

 

Lu 1291 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.