USM-Alger :.. Le Carrefour de tou(te)s les Usmistes - Actualité
Actualité

Actualité (1608)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lorsqu’on a appris la cascade de joueurs déclarés dans l’incapacité de prendre part au match face au MCO, on s’était dit qu’il serait difficile à Miloud Hamadi et sa troupe de revenir avec un bon résultat d’Oran.
Si on ajoute l’absence de Benguit pour cause de suspension, celle de dernière minute de Benmoussa, malade, puis la sortie prématurée de Chafaï en fin de première mi-temps en raison d’une blessure à la tête, on ne donnait plus cher de la peau d’une formation usmiste totalement décimée.
C’est donc à un turn over forcé qu’a dû procéder l’entraineur usmiste.
Six joueurs qui ont participé au succès face au MCA étaient absents (Benyahia - Hammar – Yaya – Koudri – Benguit - Benmoussa).
Les défections étaient de taille et les joueurs qui devaient prendre part à la rencontre face aux oranais avaient la lourde tâche de faire aussi bien que les habituels titulaires. Il ne s’agissait pas seulement de qualité des joueurs alignés durant ce match, mais surtout de cohésion et d’automatismes entre des éléments qui n’avaient pas eu beaucoup de temps de jeu depuis le début de saison (Cherifi – Chita – Boumechra – Sidibé – Hamzaoui – Bellahcène – Bourenane). C’est pourquoi le partage des points ramené du stade Ahmed Zabana peut être considéré comme un bon résultat, un très bon même.
Et puis, il ne faut pas perdre de vue qu’en face il y avait une bonne équipe du MCO, décidée à tirer profit des nombreuses absences dans le camp d’en face pour s’imposer devant son public.
A défaut de faire le spectacle, l’USMA a su durant cette partie se montrer solide et faire le dos rond durant ses temps faibles.
Au regard des conditions dans lesquelles l’USMA a joué ce match, le résultat est somme toute flatteur.
Hamdi semble en tous cas de cet avis, lui qui a manifesté de la satisfaction à la fin de la rencontre.

La feuille de match

13e journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : MC0 - USMA : 1 - 1
Stade : Ahmed Zabana (OPOW) - Oran
Affluence : moyenne
Organisation : bonne
Temps : ensoleillé
Pelouse : bonne
Arbitre : Abderrezak Arab – 1er assistant : Samir Baiod – 2ème assistant : Khaled Bennacer – 4ème arbitre : Mohamed Bachir
Buts : Darfalou (74’) pour l’USMA ; Toumi (81’) pour le MCO
Avertissements : Benkhemassa (51’) – Sidibé (71’) pour l’USMA ; Ferrahi (52’) pour le MCO
Expulsion : aucune

USMA : Zemmamouche (cap.) – Meftah – Cherifi – Chafaï (Sidibé 46’) – Abdellaoui – Benkhemassa – Boumechra (Bourenane 85’) – Chita – Darfalou – Beldjilali – Hamzaoui (Bellahcène 46’)
Remplaçants : Mansouri – Benchikhoune - Benmoussa - Yaïche
Entraîneur : Miloud Hamdi

MCO : Natèche – Helaïmia – Mekkaoui – Bendjelloul – Gherbi – Heriat – Ferrahi – El Amali (Toumi 53’) – Bentiba – Aoued (Frifer 87’) – Souibah (Belal 82’)
Remplaçants : Della Krachaï – Ouchen – Allali - Benamara
Entraineur : Moez Bouakaz

Dans la catégorie "réserve", les usmistes renouent avec la victoire après la défaite enregistrée à domicile devant la JSS et le nul devant le MCA. Les Rouge et Noir ont inscrit le but victorieux par Mellih à la 86’ et arrachent un succès qui leur permet d’occuper la 3ème place du classement, avec 2 matchs en plus à jouer, à 3 points des co leaders pacistes et sétifiens.

jeudi, 30 novembre 2017 18:40

L’USMA requinquée veut enchainer !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans une mauvaise passe avant le derby, l’USMA s’est requinquée avec un brillant 2-0 contre le MC Alger. Après avoir été sevrés de victoire depuis 3 rencontres (1 nul et 2 défaites), les hommes de Hamdi sont revenus à leurs fondamentaux pour interrompre leur mauvaise série. A savoir une solide assise défensive et une efficacité maximale en phase offensive. Un dispositif tactique demandant une énorme débauche d'énergie mais qui saisissait à la gorge des mouloudéens sans solution.
Les usmistes ont renoué avec la victoire et reprennent du poil de la bête se préparant au mieux pour aller rendre visite au MC Oran.
Mais, si la victoire sur le rival a une saveur particulière, elle ne constitue pas une fin en soi. Elle doit être suivie par d’autres bons résultats dans les rencontres qui viendront, à commencer par celle qui les mettra aux prises, ce samedi, face aux oranais du MCO.
Donc, point de triomphalisme exagéré qui pourrait s’avérer préjudiciable pour la troupe à Hamdi. Juste de la sérénité après la période agitée que Zemmamouche et ses coéquipiers ont connu avant le succès acquis devant le MCA.
Depuis l’entame de la présente saison, en 6 matchs joués à domicile, le MCO a gagné en 2 occasions (USMB et OM), été tenu en échec à trois reprises (NAHD-USMBA et MCA), et a été battu 1 fois (ESS). Ces statistiques ne font pas des hamraoua des adversaires intraitables chez eux. Mais cela reste des statistiques et seule la vérité du terrain compte.
Les usmistes ont l’habitude de bien s’en sortir devant les mouloudéens d’Oran lorsqu’ils évoluent au stade Ahmed Zabana.
Au cours des 4 dernières confrontations jouées dans la ville d'El Bahia, les camarades de Benmoussa ne se sont inclinés qu’1 seule fois et ont enregistré 1 victoire et 2 nuls.
Pour espérer revenir avec un bon résultat de leur déplacement dans la capitale de l'Ouest algérien, les Rouge et Noir devront redescendre de leur nuage et jouer avec la même détermination, la même fougue et la même rigueur que lors de leur dernier match. Et, pour peu que l’efficacité soit au rendez-vous, il y a des raisons d’espérer que le résultat qui sanctionnera la rencontre ne leur soit pas défavorable. Côté effectif, si Meftah sera de retour après avoir purgé sa suspension, Benguit sera absent pour avoir contesté une décision lors du derby. Manqueront également à l’appel de nombreux autres joueurs, tous blessés (Benyahia - Koudri - Yaya - Hammar) ou pas encore rétablis (Sayoud - Meziane). L'entraineur Hamdi puisera dans le reste de son effectif pour pouvoir composer un onze qui pourra faire bonne figure à Oran.

FEUILLE DE MATCH

13ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : MCO v/s USMA
Date : samedi 02 décembre 2017.
Lieu : stade Ahmed Zabana (OPOW) - Oran
Horaire : 16h00
Arbitre : Abderrezak Arab – 1er assistant : Samir Baiod – 2ème assistant : Khaled Bennacer – 4ème arbitre : Mohamed Bachir

Météo : Image
Temps : ensoleillé
Température : 13°
Vent : faible à modéré
Humidité : 65%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï - Abdellaoui – Benkhemassa – Yaïche – Chita – Darfalou – Beldjilali - Hamzaoui
Remplaçants : Mansouri - Benchikhoune - Cherifi – Sidibé – Bellahcène - Bourenane - Boumechra 
Entraîneur : Miloud Hamdi

Equipe probable MCO : Natèche – Ouchen - Mekkaoui – Sebbah - Allali – Heriat – Gharbi – Aouad – Toumi - Bentiba – El Amali
Remplaçants : Della Krachaï – Bendjelloul – Ferrahi - Saïd – Benamara - Souibah - Belal
Entraineur : Moez Bouakaz


Les dernières confrontations entre les deux équipes à Oran : 4 matchs joués, 1 victoire pour l’USMA, 2 nuls et 1 défaite

Saison 2013-2014 : MCO 0 USMA 1 (Ferhat)
Saison 2014-2015 : MCO 0 USMA 0
Saison 2015-2016 : MCO 2 (Zaâbia - Benyahia) USMA 1 (Aoudia)
Saison 2016-2017 : MCO 0 USMA 0

Leurs derniers résultats en championnat
USMA 0 JSS 2 / MCA 0 USMA 2
MCO 2 OM 0 / CSC 1 MCO 0

Forme de l’équipe
Infirmerie : Sayoud - Benkablia - Meziane - Benyahia - Koudri - Yaya - Hammar
Incertains: Khoualed 
Suspendu: Benguit
Retenus en sélection nationale : /
Forme : VNDDV
Casier disciplinaire : cartons jaunes : Chafaï (2) – Meftah (1) – Abdellaoui (1) – Benmoussa (1) - Hammar (1) – Yaya (1) – Benyahia (1) - Meziane (1) – Koudri (1) – Benkhemassa (1) – Beldjilali (1) – Benguit (1 carton jaune écopé pour contestation de décision lors du match MCA-USMA = suspension automatique pour le match suivant (MCO-USMA) )
Meilleur buteur : Darfalou (6)
Meilleur passeur : Meftah (2)

Télévision : pas de retransmission télévisuelle du match

mercredi, 29 novembre 2017 17:57

MCA 0 – 2 USMA : Echec et mat !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le football ressemble beaucoup à une partie d’échecs. L’échiquier est remplacé par un terrain de foot et le principe du jeu est de coordonner le mouvement des joueurs en vue d’atteindre le but final qui est de prendre le dessus sur son adversaire.
Tous les joueurs doivent avoir un rôle défini dans un champ de "bataille" où chaque erreur, chaque oubli, chaque moment de déconcentration diminue les moyens de combattre et affaiblit l’équipe.
Hier, pour mener à bien sa tâche, Hamdi a su, au fil du match, apprécier la valeur de la position de son équipe sur le terrain par rapport à celle de Bernard Casoni. Il a appliqué sa stratégie et sa tactique et a su dresser un plan qui lui a permis de sauter les obstacles que l’autre camp lui a opposé.
Miloud Hamdi a eu la faculté de développer la position de chacun de ses joueurs en tenant compte des manœuvres de son adversaire.
La victoire a été obtenue grâce à une volonté constante des joueurs de se surpasser mais aussi grâce à celle de Hamdi d’imposer son système de jeu. Il a su coordonner ses joueurs et prendre les bonnes décisions au bon moment en attaquant, restant passif ou contre-attaquant, après analyse des moyens et des menaces que lui offrait la situation sur le terrain.
Avant le début du match, Miloud Hamdi s’est probablement trouvé devant plusieurs variantes et a dû choisir celle qui lui semblait la plus favorable. Elle s’est révélée décisive puisqu’elle lui a permis de prendre le dessus sur son adversaire.
Debout, au bord du terrain, durant tout le temps que dura le match, baskets-jean- blazer, sourire malicieux au coin des lèvres, Hamdi s’est donné un look inhabituel lors de ce derby. Il semblait moins stressé que son adversaire cannais. Une confiance qui lui permettait de discerner rapidement les bons des mauvais coups, contrairement à Bernard Casoni qui fit preuve de beaucoup d’incertitude et de désarroi (les 3 changements effectués en moins de 10 minutes l’attestent). Miloud Hamdi observait, replaçait ses joueurs, les encourageait et communiait avec eux lorsque Benmoussa puis Darfalou avaient fait trembler les filets de Chaâl.
Tel un échéphile émérite, Hamdi n’a offert aucune possibilité de parade au coach mouloudéen, le couchant au bout de 94’, le mettant mat et sortant vainqueur d’une partie qui ne pouvait lui échapper.
En toute modestie, Miloud Hamdi a même eu la délicatesse de ne pas tirer la couverture vers lui et a expliqué la victoire usmiste par une plus grande combativité de ses joueurs. Bravo coach !

La feuille de match

Mise à jour de la 6e journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : MCA - USMA : 0 - 2
Stade : 5 juillet 1962 (OCO) – Alger
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne
Temps : frais
Pelouse : glissante par endroits
Arbitre : Lotfi Bekouassa – 1er assistant : Abderrahmane Brahim – 2ème assistant : Nabil Bounoua – 4ème arbitre : Hamza Bouslimani
Buts : Benmoussa (56’) – Darfalou (85’) pour l’USMA
Avertissements : Koudri (40’) – Benguit (58’) – Benkhemassa (75’) – Beldjilali (88’) pour l’USMA ; Karaoui (71’) – Boudebouda (88’) Mouedene (60’+3) pour le MCA
Expulsion : aucune

USMA : Zemmamouche (cap.) – Benyahia (Chita 68’) – Cherifi (Hammar 76’) – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Yaya – Koudri (Beldjilali 82’) – Darfalou – Benguit - Benmoussa
Remplaçants : Berrefane – Sidibé – Boumechra - Hamzaoui
Entraîneur : Miloud Hamdi

MCA : Chaâl – Hachoud – Boudbouda – Mebarakou – Bouhenna – Amada – Nekkache – Bendebka – Bernabas (Seguer 72’) - Derrardja (Balegh 67’) – Karaoui (Mouedene 75’)
Remplaçants : Daâs – Azzi – Boulekhoua – Mansouri
Entraineur : Bernard Casoni

lundi, 27 novembre 2017 14:50

Le terrain tranchera !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tout a été déjà dit sur le derby algérois. Depuis le temps que USMA et MCA se rencontrent, tous les superlatifs ont été utilisés pour décrire l’ambiance qui règne dans les fiefs des deux clubs (quelquefois les mêmes) lorsque se profile, se joue et prend fin l’empoignade.
Une ambiance où se mêlent frénésie, passion, rivalité, tension, impatience, crainte, espoir, amertume, joie…bref, tous les sentiments qui font que le derby USMA-MCA est un des moments forts de la saison sportive nationale.
Les fans des deux clubs éprouvent les mêmes émotions avant, pendant et après le match. Certains, dorment mal la veille, stressent et s’alimentent différemment à l’approche du derby. Le jour du match, dans les tribunes, leur agitation nerveuse s’exprime par l’expression de la colère, du bonheur ou de la tristesse. Certains tremblent, d’autres ont les jambes coupées, quelques larmes perlent sur certains visages.
Les tribunes sont colorées. Les répertoires vocaux, aussi variés qu’originaux, sont repris en chœur. Le spectacle n’est pas aseptisé, le public participe activement à l’évènement et joue parfaitement son rôle de 12e homme. Le derby cristallise les foules et fait rêver.
Usmistes et mouloudéens ne sont pas des supporters ordinaires. Ce sont des acharnés qui vivent pleinement leur passion. Ils s’investissent émotionnellement de manière très poussée et s’identifient fortement au club qu’ils supportent. Le football est un condensé de la vie. Une sorte de miroir qui reflète le quotidien de ceux qui se rendent au stade.
A tort ou à raison, dans les deux camps, les deux matchs qui les mettront aux prises au cours de la saison sont considérés comme étant ceux de l’année. La victoire fait rêver usmistes et mouloudéens et les acteurs qui seront sur la pelouse du stade du 5 juillet d’Alger savent que le chemin qui conduit vers la gloire passe par un succès sur le rival.
Dans un derby, tout peut arriver. Que de fois a-t-on vu des équipes moribondes prendre le dessus sur d’autres données favorites en puissance. Dans ce genre de match, le classement des deux équipes, les éventuelles absences de joueurs pour suspension ou blessure, les problèmes d’argent, …tout passe au second plan. Dans les deux camps, on ne jure que par la victoire et les problèmes internes sont remisés au placard. Du résultat de ce match peut dépendre la suite de la saison pour l’un ou l’autre des deux clubs. Une victoire donnerait des ailes à ceux qui prendraient les points du succès. Elle ferait oublier tous les malentendus, toutes les déceptions, toute l’amertume que les résultats précédents auraient pu provoquer. A contrario, une défaite plongerait les vaincus dans une crise dont ils auront du mal à se relever. Cela est surtout ressenti par les supporters pour qui la victoire dans le derby vaut mieux qu’un titre de champion. C’est irrationnel, mais c’est comme ça. Tous les sociologues du monde ne pourront expliquer un pareil ressenti.
Mardi, MCA-USMA n’échappera pas à la règle. Il n’y aura pas d’équipe favorite sur le terrain mais deux formations qui feront tout pour que le match bascule en leur faveur.
Les usmistes savent qu’en cas de défaite, la chute sera difficile. Ils enregistreraient leur troisième échec consécutif et cela risque de laisser des traces. Aussi, indépendamment des dispositions dans lesquelles se présenteront leurs adversaires, les Rouge et Noir doivent répondre par un esprit guerrier et un cœur énorme. Il devront garder la tête froide lorsque la pression sera à son summum. Ce ne sera pas suffisant, évidemment, car pour réussir il faut du mérite, de la solidarité et un fort esprit d’équipe.
On sait qu’en football, comme dans la vie de tous les jours, le facteur chance peut jouer un rôle important. C’est un facteur difficile à maitriser et qu’on ne peut anticiper. Il est juste souhaité que cela ne soit pas dû à une (mauvaise) décision arbitrale qui fausserait le résultat du match.
Entre USMA et MCA, le résultat du derby n’est jamais gris pour les supporters des deux équipes. Il est soit noir, soit blanc. Espérons qu’il soit d’un blanc immaculé pour les usmistes ! Allez l'USMA !

FEUILLE DE MATCH

Mise à jour de la 6ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : MCA v/s USMA
Date : mardi 28 novembre 2017 (report communiqué par la LFP le 19.11.2017).
Lieu : stade du 5 juillet 1962 (OCO) - Alger
Horaire : 17h45
Arbitre : Lotfi Bekouassa – 1er assistant : Abderrahmane Brahim – 2ème assistant : Nabil Bounoua – 4ème arbitre : Hamza Bouslimani

Météo : Image
Temps : ciel plutôt dégagé
Température : 16°
Vent : faible
Humidité : 70%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Benyahia – Benmoussa – Chafaï - Abdellaoui – Benkhemassa – Hammar – Benguit – Darfalou – Yaya - Hamzaoui
Remplaçants : Berrefane – Cherifi - Khoualed – Koudri - Sidibé – Chita - Beldjilali - Boumechra
Entraîneur : Miloud Hamdi

Equipe probable MCA : Chaâl – Hachoud – Boudbouda – Mebarakou – Bouhenna – Karaoui – Nekkache – Balegh – Bernabas – Derrardja – El Mouedene
Remplaçants : Chaouchi – Azzi – Boulekhoua – Cherif El Ouazzani – Bendebka - Mansouri – Aouedj
Entraineur : Bernard Casoni

Les 10 dernières confrontations entre les deux équipes : 4 victoires pour l’USMA, 2 défaites et 4 nuls

Saison 2013-2014
Aller : USMA 1 (Gasmi sur penalty) MCA 0
Retour : MCA 0 USMA 3 (Chafaï – Ziaya – Gasmi)

Saison 2014-2015
En super coupe : USMA 0 MCA 1 (Aouedj)
En championnat :
Aller : MCA 0 USMA 1 (Baïteche)
Retour : USMA 0 MCA 0

Saison 2015-2016 :
Aller : USMA 0 MCA 0
Retour : MCA 2 (Hachoud 2 buts) USMA 2 (Nadji – Darfalou)

Saison 2016-2017
En super coupe : USMA 2 (Chafaï – Meftah sur penalty) MCA 0
En championnat :
Aller : MCA 2 (Zerdab 2 buts dont 1 sur penalty) USMA 1 (Guessan)
Retour: USMA 2 (Meftah – Benyahia) MCA 2 (Seguer – Bouguèche)

Leurs derniers résultats en championnat
USMA 1 CSC 2 / USMA 0 JSS 2
NAHD 1 MCA 0 / MCA 2 DRBT 1

Forme de l’équipe
Infirmerie : Sayoud - Meziane - Benkablia
Incertains : Khoualed – Bellahcène - Bourenane
Suspendus : Meftah
Retenus en sélection nationale : /
Forme : VVNDD
Casier disciplinaire : cartons jaunes : Chafaï (2) – Meftah (1+1 pour contestation de décision lors du match USMA-JSS qui lui a valu 1 match de suspension) – Abdellaoui (1) – Benmoussa (1) - Hammar (1) – Yaya (1) – Benyahia (1) - Meziane (1)
Meilleur buteur : Darfalou (5)
Meilleur passeur : Meftah (2)

Télévision : rencontre retransmise en direct (17h45) sur A3 et en différé sur Canal Algérie (22h50)

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les semaines passent et le trouble s'accentue autour de cette USMA, de plus en plus en proie au doute alors que ses carences apparaissent toujours plus visibles.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Inéluctable, la décision de l'USMA de se séparer de Paul Put a finalement été officialisée au lendemain de la défaite face au CSC. Son remplaçant n'est autre que Miloud Hamdi, celui qui a conduit les Rouge et Noir à la finale de la Ligue des Champions en 2016 et qui, dans la même saison, a mené l’USMA vers son 7ème titre de champion d’Algérie. 
A vrai dire, le départ de l’entraineur belge était attendu depuis longtemps en raison d’un début de saison médiocre et surtout d’une élimination en ½ finale de la Ligue des Champions, devant le WA Casablanca. 
La défaite concédée devant le CSC à Omar Hamadi n’a fait qu’accélérer la séparation entre le Club et Paul Put.
Juste après cette défaite et l’annonce par Paul Put de sa décision de quitter la barre technique du Club, la direction usmiste a, dans un temps record, nommé Miloud Hamdi entraineur de l’USMA en lui confiant ce poste jusqu’à la fin de la saison avec mission première de remettre l’équipe sur les bons rails.
Jeudi donc, une nouvelle ère débutera. Ce sera une saison Hamdi 2. 
L'USMA, qui joue en ouverture de la douzième journée de L1, veut s’installer en première partie de tableau. C’est ce qu’on avait dit déjà avant le match face au CSC. 
Après le résultat qui a sanctionné la confrontation face aux clubistes constantinois, on s’est aperçu que c'était plus facile à dire qu’à faire. D’autant que le match face à la JSS ne se présente pas dans des conditions les plus favorables pour l’USMA puisque l’équipe sera, peut-être, à nouveau amoindrie par l’absence de Chafaï, Abdellaoui et Benguit et par celle des joueurs dont la participation est incertaine (blessés ou convalescents). 
Par ailleurs, l’USMA et JSS évolueront devant des gradins vides, ce qui a priori avantage plus les visiteurs que les Rouge et Noir. 
Sanctionnée par la commission de discipline de la LFP, l’USMA purgera, à l’occasion de la réception des bécharois, son premier match à huis-clos (le second sera purgé lors du match de mise à jour de la 7e journée qui l’opposera à l’USB).
Enfin, last but not least, les Rouge et Noir seront coachés par un nouvel entraineur en la personne de Miloud Hamdi. Un Hamdi qui connaît bien la maison mais qui découvrira des éléments qu’il n’avait pas sous la main lors de son passage à l’USMA, en 2015-2016.
Après avoir reçu le leader constantinois, l’USMA recevra son dauphin saouri et devra se méfier doublement de cette équipe. D’abord parce que la JSS est en train d’accomplir une très bonne première partie de saison, ensuite parce que cette formation voudra certainement laver l’affront subi la saison dernière à Omar Hamadi, lorsqu’elle avait été lourdement battue sur le score de 5 buts à 2.
Plusieurs raisons donc pour se méfier de cet adversaire, tout en se gardant, toutefois, de verser dans un excès de prudence.

FEUILLE DE MATCH
12ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : USMA v/s JSS
Date : jeudi 16 novembre 2017.
Lieu : stade Omar Hamadi (Bologhine) - Alger
Horaire : 17h00 (match à huis-clos)
Arbitre : Saïd Aouina – 1er assistant : Boualem Kechida – 2ème assistant : Tayeb Benaïssa – 4ème arbitre : Abdelatif Maskri

Météo : Image
Temps : ciel dégagé
Température : 16°
Vent : faible
Humidité : 80%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Meftah – Cherifi - Chafaï - Abdellaoui – Benkhemassa – Yaïche – Benguit – Darfalou – Yaya - Meziane
Remplaçants : Berrefane – Cherifi – Chita - Sidibé – Boumechra – Koudri - Hammar
Entraîneur : Miloud Hamdi

Equipe probable JSS : Boukacem – Tiboutine – Bekakchi – Madani – Barka - Bousmaha – Yahia Cherif – Merbah – Djallit - Bourdim – H. Zaidi
Remplaçants : Djemili – Bencherifa – Talah – Bellalem – Saâd – Hamia - Djemaouni
Entraineur : Fouad Bouali

Les dernières confrontations entre les deux équipes :

Saison 2013-2014 :
Aller: JSS 0 USMA 0
Retour: USMA 1 (Meftah sur penalty) JSS 0

Saison 2014-2015 :
Aller: USMA 3 (Baïteche – Nadji - Meziane) JSS 1 (Hamia)
Retour: JSS 3 (Tiouli – El Amali – Sebie sur penalty) USMA 2 (Bouchema – Bapidi csc)

Saison 2015-2016 :
Aller: JSS 1 (Sayah) USMA 1 (Baïteche)
Retour: USMA 1 (Meftah sur penalty) JSS 2 (Zaïdi - Hamia)

Saison 2016-2017 :
Aller : JSS 1 (Djallit) USMA 0
Retour : USMA 5 (Darfalou 3 buts – Benmoussa sur penalty – Khoualed sur penalty) JSS 2 (Bourdim – Salah)

Leurs derniers résultats en championnat
OM 1 USMA 1 / USMA 1 CSC 2
CSC 4 JSS 2 / JSS 1 USMBA 0

Forme de l’équipe

Infirmerie : Sayoud
Incertains : Beldjilali - Benkablia
Suspendus :
Retenus en sélection nationale : /
Forme : DVVND
Casier disciplinaire : Chafaï (2) – Meftah (1) – Abdellaoui (1) – Benmoussa (1) - Hammar (1) – Yaya (1) – Benyahia (1) - Koudri (1 carton jaune reçu pour contestation de décision au cours du match joué face à l’OM : sanction purgée lors du match USMA – CSC)
Meilleur buteur : Darfalou (5)
Meilleur passeur : Meftah (2)

Télévision : pas de retransmission télévisuelle du match

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les résultats ne parlaient plus en faveur du technicien belge qui avait montré ses limites, que ce soit tactiquement ou dans la gestion des matchs et des joueurs.

Discrédité par les contre-performances de l’équipe, Paul Put devait en outre gérer une fin de phase "aller" avec des matchs tous les trois jours. La défaite concédée hier devant le CS Constantine a sonné le glas du désormais ex. coach usmiste.

Incroyablement contesté, Paul Put n’avait pas connu des critiques aussi fortes que ces derniers temps. Vivement critiqué sur les réseaux sociaux, la colère montait également dans les travées du stade Omar Hamadi où le coach était souvent pris à partie par le public.

La défaite concédée devant le CSC a définitivement scellé le sort du technicien belge qui, se sachant déjà menacé, annoncera, la mine défaite, son départ du club usmiste, lors du point de presse qui a suivi le match

Mais si Paul Put a cristallisé toutes les critiques, joueurs, membres du staff technique, cellule de recrutement, staff médical et dirigeants sont autant responsables de la situation que vit l’USMA, à des degrés différents certes, mais responsables quand même.

Rebbouh Haddad, par exemple, n’a pas pris ses responsabilités en maintenant Paul Put dans ses fonctions et en soutenant son entraineur, malgré la bronca populaire et l’indigence des résultats de l’équipe. Ses choix ne se sont pas toujours révélés bons mais jamais de mea culpa. Un président ça a des droits mais aussi des devoirs, tout comme les joueurs à qui on a accroché une banderole à la sortie des vestiaires pour leur rappeler leurs obligations. "Diriger l'USMA est un honneur, défendre ses couleurs est un devoir"

La cellule "recrutement" est également à mettre à l’index, coupable de nombreux ratages mais détentrice du totem de l’immunité.

Des joueurs recrutés à coup de dizaines de millions qui ne parviennent jamais à s’imposer à des postes, où pourtant la concurrence n’est pas folle, et bien moins influents sur le terrain que le panneau du 4ème arbitre affichant 3 minutes de temps additionnel au lieu de 4.

Que dire aussi de la noria de personnel qui gravite autour de la direction du club sans que les missions soient clairement définies et sans que les intérêts du Club soient réellement préservés.

Bref, il serait réducteur de culpabiliser le seul Paul Put dans ce qui arrive actuellement à l’USMA. Alors, au lieu d’opter pour des solutions palliatives, un diagnostic sérieux mériterait d’être fait dans la "maison d’accueil" Rouge et Noir

Le public ayant réclamé avec véhémence le départ de Paul Put, sa mise à la porte devenait dès lors imminente.

Le Club vient d’ailleurs d’annoncer le retour de Miloud Hamdi à la tête de la barre technique des Rouge et Noir, entérinant définitivement le départ de Paul Put.

vendredi, 10 novembre 2017 02:10

La victoire et rien d'autre !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

A vingt-quatre heures de son match face au CSC, l’USMA s’est entrainée et a pris ses repères au creux d’un écrin où les coéquipiers de Yaya ne se sont pas inclinés depuis le début du championnat. Ils ont certes été accrochés par le DRBT mais n’ont jamais perdu, remportant trois derbys (PAC – USMH – CRB).
La tâche s’annonce ardue puisque le CSC, leader du classement de la L1, ne compte qu’une seule défaite en 10 rencontres jouées. Les clubistes constantinois ont joué quatre matchs hors de leurs bases et ne se sont inclinés que devant le DRB Tadjenanet. Ils ont réussi à ramener une victoire à l’extérieur face à US Biskra et ont partagé les points lors de leurs deux déplacements à Alger (USMH et CRB). 
Les protégés de l’entraineur Amrani suivent une courbe régulière puisqu’ils alignent une série de huit rencontres sans défaite.
En plus de sa régularité, le CSC a la particularité de marquer beaucoup de buts. C’est d’ailleurs la formation qui possède la meilleure attaque de la L1 avec 16 buts à son actif. Mais, les constantinois ont également des faiblesses, notamment en défense (09 buts encaissés), que les attaquants usmistes pourraient exploiter favorablement.
Il faut savoir également que, durant les quatre dernières saisons, les clubistes ont pu forcer l’USMA au partage des points à deux reprises (1-1 en 2013-2014 et 2015-2016) et ont perdu au cours des saisons 2014-2015 (assez nettement, sur le score de 2 buts à 0) et 2016-2017 (plus difficilement, sur le score de 1 but à 0).
De leur côté, à Omar Hamadi, les Rouge et Noir concèdent peu de points à leurs adversaires. S’ils ont été tenus en échec par le DRBT (1-1), ils ont réussi à s’imposer au cours des trois derbys joués devant le PAC (2–1), l’USMH (2-0) et le CRB (4-0). 
Si l’USMA évolue dans le même registre que devant l’USMH et le CRB, il n’y a pas de quoi s’affoler. Mais si les Rouge et Noir fonctionnent en mode alternatif et que leurs prestations redeviennent en dents de scie, Paul Put aura bien du souci à se faire.
Accrochés le week end dernier par l’O Médéa au stade Imam Lyes, après avoir comblé leur but de retard dans les ultimes instants de la partie, les Rouge et Noir devront bien réagir face aux constantinois pour rester concernés par un retour aux premières loges.
L’USMA n’abordera pas ce match dans les meilleures conditions. Aux absences de Chafaï, Abdellaoui et Benguit, convoqués en EN, l’équipe ne pourra pas compter aussi sur des joueurs à peine rétablis de leurs blessures à l’image de Sayoud ou encore Hamzaoui. Mais c’est surtout au niveau de la charnière centrale que des couacs peuvent survenir puisque Khoualed et Benyahia qui devraient jouer dans l’axe de la défense, n’ont plus évolué ensemble depuis presque une année (le dernier match où ils ont été alignés ensemble remonte au 14 octobre 2016, devant le MCA).
Samedi, les usmistes compteront sur leurs qualités individuelles et collectives pour prendre le dessus sur le leader constantinois. Mais, ils compteront aussi sur la ferveur de leur public pour les soutenir d’une manière indéfectible, pour qu’il les encourage même s’il y aura des moments difficiles durant le match.
L’USMA peut faire une très bonne opération au classement si elle remporte son match. Aussi, même si la tête de tout le monde est au derby face au MCA, il ne faut pas laisser filer cette rencontre puis la suivante (contre la JSS) pour mieux anticiper le match du mardi 21 novembre. Il ne faut surtout pas se tromper de rendez-vous. Le CSC puis la JSS d’abord, le MCA ensuite. Le plus gros danger pour les usmistes serait d’oublier ça. Il faudra jouer à fond et ne pas se tromper d’état d’esprit.

FEUILLE DE MATCH

11ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : USMA v/s CSC
Date : samedi 11 novembre 2017.
Lieu : stade Omar Hamadi (Bologhine) - Alger
Horaire : 17h00
Arbitre : Mustapha Ghorbal – 1er assistant : Abdelhak Etchiali – 2ème assistant : Mohamed Ayad – 4ème arbitre : Abderrahmane Brahim

Météo : Image
Temps : pluie faible
Température : 16°
Vent : faible
Humidité : 0%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa - Benyahia – Khoualed – Benkhemassa – Hammar – Chita – Darfalou – Yaya - Meziane
Remplaçants: Berrefane – Benchikhoune - Cherifi - Sidibé – Bourenane - Boumechra – Sayoud
Entraîneur: Paul Put

Equipe probable CSC : Limane – Bencherifa - Aroussi – Benayada - Zaâlani – Taïb – Rebbih - Bezzaz – Abid – Cissé - Belameiri
Remplaçants : Osmani - Khadir – Bencheriha – Lamri – Dahar
Entraineur : Abdelkader Amrani


Les dernières confrontations entre les deux équipes :

Saison 2013-2014 :
Aller : USMA 1 (Chatal) – CSC 1 (Boulemdaïs)
Retour : CSC 1 (Boulemdaïs) – USMA 2 (Chafaï – Andria)

Saison 2014-2015 :
Aller : CSC 2 (Allag - Remache) – USMA 1 (Seguer)
Retour : USMA 2 (Benmoussa - Belaïli) – CSC 0

Saison 2015-2016 :
Aller : CSC 0 – USMA 2 (Aoudia - Andria)
Retour : USMA 1 (Boudebouda) – CSC 1 (Voavy)

Saison 2016-2017 :
Aller: USMA 1 (Meziane) – CSC 0
Retour: CSC 1 (Sameur) USMA 0

Leurs deux derniers résultats en championnat
USMA 4 CRB 0 / OM 1 USMA 1
CSC 1 OM 1 / CSC 4 JSS 2

Forme de l’équipe

Infirmerie:
Incertains:
Suspendus: Koudri
Retenus en sélection nationale : Abdellaoui – Chafaï – Benguit
Forme : NDVVN
Casier disciplinaire : Chafaï (2) – Meftah (1) – Abdellaoui (1) – Benmoussa (1) - Hammar (1) – Yaya (1) – Koudri (1 carton jaune reçu pour contestation de décision au cours du match joué face à l’OM, qui entraine une suspension automatique pour le match suivant)
Meilleur buteur : Darfalou (5)
Meilleur passeur : Meftah (2)

Télévision : match retransmis en direct (17h00) sur la chaine A3

samedi, 04 novembre 2017 19:56

OM 1 – 1 USMA : Egalisation sur le fil !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Devant un nombreux public, ce sont deux équipes engagées qui se sont affrontées hier au stade Imam Lyes dans le cadre de la 10e journée de L1. L’O Médéa qui n’avait plus perdu depuis cinq matchs recevait l’USMA qui courait après un troisième succès consécutif.
Volontaires malgré leur approximation, les deux équipes avaient pris le parti de se projeter en avant en cherchant leurs attaquants en quelques passes, sans grand succès toutefois.
La première mi-temps est assez équilibrée, sans occasions franches de scorer de part et d’autre.
En seconde période, les médéens, bien revenus, poursuivent leurs efforts. Ils entament le second half de bon pied, prenant globalement le contrôle du jeu dès les premières minutes, alors que de leur côté les usmistes ne s’aventurent pas trop et décident de laisser venir l’adversaire. 
Les efforts des protégés de Slimani sont finalement récompensés après 11 minutes de jeu dans cette seconde mi-temps. Baouche parvenant à tromper Zemmamouche sur un coup franc accordé par l’arbitre Saïdi à l’entrée de la surface de réparation usmiste (56’).
L’USMA qui restait sur deux succès consécutifs allait-elle s’incliner à Médéa ? On aurait pu le croire si les médéens ne s’étaient pas repliés et se sont finalement fait punir par des usmistes volontaires et plutôt en réussite en fin de partie.
En effet, après plusieurs tentatives infructueuses des Rouge et Noir, Darfalou, en buteur providentiel, reprend victorieusement un ballon que le gardien Chiker a malencontreusement relâché (89’). Chiker qui avait pourtant réalisé de nombreux sauvetages durant le match s’incline après une bévue monumentale.
Les usmistes pourront tout de même regretter d’avoir manqué d’aggraver le score dans les tous derniers instants de la partie, ce qui aurait tout de même été injuste pour les médéens au vu de la générosité et de la combativité dont ils ont fait preuve durant tout le match. 
Dans le camp usmiste, même s’il y a de la déception chez les supporters qui espéraient voir leur équipe enchainer par une troisième victoire d’affilée, les moins exigeants d’entre eux se disent que leurs joueurs ont su au moins égaliser et repartir avec un point de leur déplacement à Médéa. Ce qui n’est pas aussi mal que ça !

La feuille de match

10ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : OM - USMA : 1 - 1
Stade : Imam Lyes - Médéa
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne
Temps : agréable
Pelouse : bonne 
Arbitre : Mohamed Saïdi – 1er assistant : Ali Hadj Saïd – 2ème assistant : Zakaria Miraoui – 4ème arbitre : Mohamed Islam Mahtouk
Buts : Darfalou (89’) pour l’USMA ; Baouche (56’) pour l’OM
Avertissements : Koudri (79’) pour l’USMA ; Bouchiba - Baouche - Boucherit pour l'OM 
Expulsion : aucune

USMA : Zemmamouche (cap.) – Benyahia – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Sidibé (Boumechra 73’) – Hammar (Benkablia 70’) – Koudri – Darfalou – Yaya - Meziane 
N'ont pas participé : Mansouri – Benchikhoune – Khoualed - Chita 
Entraîneur : Paul Put

OM : Chiker – Boussalem – Baouche – Imed Boubekeur – Benali – Bouchiba – Khoulkheir – Boucherit – El Hadj – Bahi – Metrani (Morsli 58’) – Issam Boubekeur (Zalami 73’)
Remplaçants : Kacem – Benamar – Bachiri - Younès - Aouamri 
Entraineurs : Sid Ahmed Slimani 

Chez les réservistes, les médéens ont freiné les usmistes dans leur marche victorieuse en mettant fin à une série de cinq victoires consécutives. Les usmistes n’ont cependant pas perdu puisqu’ils reviennent avec le point du nul de leur déplacement en terre médéenne (0-0). L’USMA occupe la troisième place du classement à quatre points du leader paciste qui compte 21 points et 10 matchs joués

 

mercredi, 01 novembre 2017 18:40

En quête d’une passe de trois !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après des succès contre l’USMH puis le CRB lors des deux derniers matchs disputés à Omar Hamadi, les Rouge et Noir ont l’objectif de décrocher une troisième victoire de rang pour confirmer leur belle remontée au classement.

Avec le déplacement à Médéa au stade Imam Lyes, le niveau de l’adversité s’élève encore un peu plus. L’O Médéa veut, selon son entraineur Sid Ahmed Slimani, forcer le respect de ses adversaires, notamment celui des grosses cylindrées. L’équipe reste sur une série de 5 rencontres sans défaites (4 nuls dont trois ramenés de l’extérieur et 1 victoire à domicile). 

En se déplaçant à Médéa, l’USMA vise une troisième victoire consécutive et la première en déplacement. Si on regarde ses performances à l’extérieur, l’USMA joue triste puisque sa dernière victoire loin de ses bases remonte au 25 février dernier (1-3) face à précisément…l’O Médéa.
Mais l’USMA a une occasion de se mettre durablement à l'aise en L1. Un luxe qu'il faudra aller chercher avec beaucoup de détermination face à un bloc médéen compact et difficile à contourner. 
D’ailleurs, les courbes des deux formations se croisent en une zone d'équilibre parfait, puisqu'elles possèdent le même nombre de points (11).
L’adversaire médéen possède assez de certitudes dans le jeu pour demeurer redoutable. Assis sur une charnière bien équilibrée grâce au travail d'un milieu actif et très rapide devant, l’OM symbolise un véritable casse-tête pour ses adversaires. De plus, l’équipe qui s'est forgée un mental d'acier à travers les rencontres compliquées qu’elle a eu à jouer face à des équipes huppées à l’image de l’ESS, du MCA et du CSC, évolue sous l'impulsion d'un coach de tempérament en la personne de Sid Ahmed Slimani. 
L’OM est une équipe qui reste présente dans le jeu. Elle est disciplinée, assez bien structurée et ne lâche rien...Son début de saison n’est pas dû au hasard, c'est l'une des bonnes formations du championnat. Aux attaquants de l’USMA de briser cette longue et belle période d’invincibilité des médéens, même si les paramètres énumérés ci-dessus devraient inspirer une grande méfiance au coach Put.
Pour son déplacement à Médéa, l’USMA sera privé de Benkhemassa, suspendu (cumul de cartons), de quelques blessés pas tout à fait rétablis et de certains joueurs que le coach usmiste voudra ménager. Si en défense Benyahia, qui n’a pas démérité face au CRB, pourrait être reconduit sur le flanc droit, au milieu du terrain, on pourrait voir aligné le malien Sidibé en compagnie de Koudri. A moins que Paul Put décide de titulariser dès le départ la paire Koudri – Benguit, dans l’entrejeu, pour remettre ce dernier dans le bain de la compétition en vue des prochaines échéances.
Sur le plan offensif, avec sa large victoire à domicile devant le CRB (4-0) lors de la dernière journée, l’équipe a proposé une performance de premier plan et un joli spectacle à ses supporters, qui ont forcément pris goût à tout ça.
Les Rouge et Noir ont un sacré challenge devant eux ce vendredi face à Médéa. Vainqueurs contre les harrachis et les belouizdadis, ils ont l’occasion de faire carton plein pour leur troisième match en dix jours. Si l’USMA l’emporte vendredi, elle pourrait se repositionner dans les roues des premiers. 
Aux usmistes de prouver qu’il faudra encore compter avec eux cette saison en revenant avec les points du succès face à une équipe qui leur réussit bien.

 

10ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : OM v/s USMA
Date : vendredi 03 novembre 2017.
Lieu : stade Imam Lyes - Médéa
Horaire : 15h00
Arbitre : Mohamed Saïdi – 1er assistant : Ali Hadj Saïd – 2ème assistant : Zakaria Miraoui – 4ème arbitre : Mohamed Islam Mahtouk

Météo :
Temps : ensoleillé
Température : 20°
Vent : faible
Humidité : 50%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Benyahia – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Sidibé - Hammar – Koudri - Darfalou – Yaya - Meziane
Remplaçants: Mansouri – Cherfifi - Khoualed – Chita - Benguit – Boumechra – Benkablia
Entraîneur: Paul Put

Equipe probable OM : Chiker – Boussalem - Baouche – Imad Boubekeur – Benamar – Zalami – Boucherit – Younès -– Bouchiba – Bahi - Motrani
Remplaçants : Lamraoui – Bachiri - Bouchiba – Ghellab - Messaâdia – Mesfar – Islam Boubekeur
Entraineur : Sid Ahmed Slimani

Les dernières confrontations en L1 entre les deux équipes :

Saison 2016-2017 :
Aller : USMA 3 (Meziane – Chafaï – Meftah sur penalty) OM 2 (Banouh – Gherbi)
Retour : OM 1 (Banouh) USMA 3 (Meftah sur penalty – Andria - Chafaï)

Leurs derniers résultats en championnat
USMA 2 USMH 0 / USMA 4 CRB 0
OM 1 CRB 1 / CSC 1 OM 1

Forme de l’équipe
Infirmerie: Sayoud – Meftah – Hamzaoui
Incertains: Beldjilali - Benkablia
Suspendus: Benkhemassa
Retenus en sélection nationale : /
Forme : NNDVV
Casier disciplinaire : Benkhemassa (4 cartons jaunes - suspendu pour ce match) – Chafaï (2) – Meftah (1) – Abdellaoui (1) – Benmoussa (1) - Hammar (1)
Meilleur buteur : Darfalou (4)
Meilleur passeur : Meftah (2)

Télévision : match retransmis en direct (15h00) sur la chaine terrestre (sous toutes réserves)