lundi, 05 juillet 2021 16:59

MCO 1 USMA 1 : Un match nul et beaucoup de regrets pour l’USMA

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)
A l'issue d'un match au cours duquel les usmistes ont longtemps mené au score, USMA et MCO se sont séparés sur un nul (1-1). Un score de parité qui laissera de gros regrets dans le camp des Rouge et Noir qui ont pris l’avantage dès la 12e minute de jeu et qui ont vendangé un nombre appréciable d’occasions de prendre le large devant des oranais qui n’en menaient pas large.
Pas sûr que ce nul satisfasse l’USMA qui a pas mal de raisons de sortir frustrée d’un match où, à l’arrivée, on sentait beaucoup plus de regrets que de motifs de satisfaction.
Les usmistes ont bien commencé ce match mais l’ont bien mal fini. Il est vrai que les oranais ont changé quelque chose dans leur jeu après l’incorporation de Mesmoudi, Lagrâa, Benhamou, Belloumi et Motrani, mais les Rouge et Noir ont également bien dormi en seconde mi-temps.
Les supporters usmistes ont cette fois-ci encore de plus amples raisons de manifester leur courroux tant l’USMA a eu ce match en main, menant 1-0 à la pause avant une seconde mi-temps catastrophique.
Pour leur défense, les Rouge et Noir peuvent toujours arguer du fait que les conditions climatiques étaient affreuses, mais leurs adversaires ont autant souffert de la chaleur qui régnait sur le terrain du stade Ahmed Zabana. Les hamraouas ont su trouver les ressources nécessaires pour s’éviter une crise que n'aurait pas manqué de provoquer un deuxième revers de rang dans leur fief après celui concédé samedi dernier face au CRB.
Les usmistes ont plutôt bien entamé la rencontre, se créant plusieurs situations chaudes et finissent par ouvrir le score sur un penalty, justement accordé par l’arbitre Gamouh pour une faute commise sur Belkacemi à l’intérieur de la surface de réparation oranaise. Un penalty que Belkacemi se charge de tirer et qu’il transforme imparablement, donnant l’avantage à son équipe dès la 12e minute de jeu
Le MCO aurait pu craquer plusieurs fois encore au cours de ce premier acte, mais la maladresse et le dilettantisme des attaquants usmistes en décidèrent autrement. Les oranais ont deux bonnes occasions de revenir au score mais leurs attaquants les gâchent en ratant le cadre à chaque fois.
Juste avant la pause, Opoku, bien servi par Belkacemi, s’engouffre dans le dos des défenseurs oranais et s’en va battre le gardien Litim en coin. Le juge assistant lève son drapeau et signale une position de hors-jeu que seul lui a dû voir. Il est suivi dans sa décision par l’arbitre directeur qui invalide la deuxième réalisation usmiste.
La première mi-temps mal négociée par les hamraouas va pousser l’entraîneur Bouazza à revoir sa copie avec l’entrée en jeu de plusieurs joueurs durant le premier quart d’heure du second half. Mesmoudi dans l’axe de la défense pour contrecarrer Opoku, Lagrâa pour pallier à la méforme de Mellal et Benhamou, Belloumi et Motrani pour apporter plus d’animation et de percussion en attaque.
Ces changements produisent leurs effets sur le jeu du MCO qui arrive à mieux contenir les rares velléités des attaquants usmistes, à prendre un ascendant au milieu du terrain et à se montrer de plus en plus menaçant devant les buts de Zemmamouche.
Les efforts consentis en première mi-temps et la chaleur suffocante qui règne sur le terrain vont agir négativement sur les organismes des joueurs. Encore plus sur ceux des Rouge et Noir qui accusent le coup et finissent par abandonner le jeu à leurs adversaires.
Mounir Zeghdoud tarde à effectuer les changements qui s’imposent. Certains joueurs, incapables de gérer l’effort, marchent carrément sur le terrain. Le coach usmiste ne consent à opérer des changements qu’après l’expulsion de Bouchina (68’).
Le match a maintenant basculé dans l’autre sens et le MCO parvient à la 82e minute à combler son retard sur une action qui a pris naissance à partir de sa défense pour se terminer par un tir à raz de terre de Benhamou qui trompe Zemmamouche. Un but inscrit par des oranais qui passent les lignes usmistes comme dans du beurre, sans rencontrer la moindre opposition sur plus d’une cinquantaine de mètres.
Le sentiment qui se dégageait du camp usmiste oscillait entre optimisme et déception.
Optimiste au vu du jeu proposé durant les 45 premières minutes où les coéquipiers de Koudri ont étouffé des hamraouas amorphes et en proposant un bon jeu offensif.
Déçu par la série d’occasions ratées et la nonchalance affichée par certains joueurs (n’est-ce pas Belkacemi ?) qui ont permis aux oranais de rester vivants et de revenir au score en seconde période.
Finalement, en se séparant sur un nul, tout le monde est mécontent. Usmistes et hamraouas n’auront pas beaucoup avancé dans l’objectif qui était le leur avant la rencontre : se rapprocher de la JSS, troisième, pour le MCO, revenir à hauteur de son adversaire du jour pour l’USMA qui perd une place au classement à la faveur des résultats de cette 29e journée.
 
 
Feuille de match
 
29e journée du championnat national de Ligue 1 - 2020-2021 : MCO - USMA : 1 –1
Lieu : stade Ahmed Zabana (OPOW) - Oran
Affluence : match joué à huis-clos
Temps : chaud et ensoleillé
Pelouse : bonne
Arbitre : Youcef Gamouh – 1er assistant : Rachid Tamrabet – 2ème assistant : Haïthem Bouima - 4e arbitre : Abdelkader Bessaih
Buts : Belkacemi (12’ sur penalty) pour l’USMA ; Benhamou (82’) pour le MCO
Avertissements : Achour (38’) – Koudri (45’) pour l’USMA ; Belloumi (71’)pour le MCO
Expulsion : Bouchina (68’) pour l’USMA
 
USMA : Zemmamouche – Achour, Beneddine, Hamra, Bouchina – Benkhelifa, Koudri (Boumechra 83’), Benhamouda (Baouche 83’) - Opoku (Naïdji 83’), Belkacemi (Belaïd 70’), Zouari (Aliane 83’)
Remplaçants : Sifour, Soula,
Entraîneur : Mounir Zeghdoud
 
MCO : Litim – Hamidi, Ezzemani, Benammar, Fourloul (Mesmoudi 58’) – Boutiche, Bounoua, Mellal (Lagrâa 58’) – Guertil (Benhamou 64’), Guenina (Belloumi 64’), Siam (Motrani 50’)
Remplaçants : Toual, Benamara,
Entraîneur : Abdellatif Bouazza
Lu 219 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.