lundi, 04 mars 2019 15:09

USMA 1 – 2 PAC : les meilleurs ont gagné ! Spécial

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’USMA est tombée au stade Omar Hamadi, samedi en fin de journée, dans le cadre de la 23e journée de Ligue 1. Son premier revers à domicile depuis le début de la phase "retour". Le PAC a donc réussi à avoir le scalp du leader de la Ligue 1. Et pourtant, les Rouge et Noir avaient parfaitement débuté la rencontre en ouvrant le score par Ibara dès la 13e minute.

Le leader usmiste a chuté pour la deuxième fois de la saison sur son terrain, en s’inclinant devant le PAC (1-2). Un coup d'arrêt à 7 journées de la fin du championnat.

Naïdji (49e) et Tahri (69e) ont renversé les Rouge et Noir, pourtant bien lancés par Ibara (13e).

Sans Chafaï,  ils se sont montrés fébriles défensivement. Meftah, Benyahia et Cherifi ne se montrant jamais à leur avantage devant les Naïdji, Benayad et autre Boudaoui. Ils se sont également montrés impuissants offensivement devant une défense paciste pourtant loin d’être infranchissable. Même le milieu du terrain avait du mal à soutenir la comparaison devant ceux du camp d’en face. Des points qu'il faudra corriger à l’approche des deux prochains derbys face au MCA et au CRB

Ismail Mansouri, le gardien usmiste, avait pourtant retardé l'échéance en déviant du pied le penalty accordé au PAC et tiré par Benayad, alors que son équipe menait au score. Titulaire depuis 5 matchs, Mansouri a multiplié les arrêts décisifs au cours de cette rencontre même si on peut, peut-être, lui reprocher son mauvais placement sur le deuxième but paciste.
Cruel pour lui, mais terriblement logique, puisque l’USMA se contentait d'attendre et de jouer en contre sans rien proposer, depuis son ouverture du score rapide.

L’USMA a commencé fort grâce à Ibara qui exploite favorablement un centre de Meziane (13e). Mais après cela, le PAC a pilonné Mansouri qui a sorti plusieurs ballons très dangereux avant de s’incliner en début de seconde période sur un tir de Naïdji, qui avait profité du grand boulevard que lui avait ouvert Cherifi (49e). Pourtant, bien que bougés comme jamais, les usmistes ont failli reprendre l’avance sur un mouvement collectif dessiné par Abdelkrim Zouari dont la passe lumineuse délivrée à Benguit n’est malheureusement pas exploitée par ce dernier alors qu’il se trouvait nez à nez avec le gardien Moussaoui.

Rapidement menés au score suite à un but d’Ibara (13e), les pacistes sont petit à petit revenus dans le match. Pendant une bonne partie du premier acte, Mansouri a été énormément mis sous pression réalisant quelques arrêts déterminants.

En seconde période, le PAC va inverser le cours de la rencontre. D’abord par Naïdji (49e) qui profite d’une liberté d’action absolument effarante, Cherifi ayant pris l’eau dans son couloir droit. Les courbes se croisaient alors entre les deux équipes dans ce match avec un PAC meilleur au fur et à mesure que l'enjeu et l'intensité augmentaient, et une USMA qui perdait ses moyens dans ces mêmes conditions.

Et, c’est en toute logique que Tahri doublait la mise pour son équipe (69e) en envoyant le ballon dans la lucarne droite de Mansouri mal placé, après avoir passé en revue une défense usmiste médusée

Les académiciens faisaient le jeu, mettaient de l’impact, alors que les usmistes, à bout de souffle, mal inspirés et totalement désorganisés, terminaient difficilement le match, plus près de la déculottée que d’une improbable égalisation.

S’ils restent en possession d’une avance appréciable sur leurs poursuivants immédiats – 5 points sur la JSK et 6 sur le PAC -, les usmistes sont ressortis du stade Omar Hamadi avec quelques interrogations. Leur prestation laisse augurer un printemps difficile, et c'est bien là le problème puisque un calendrier difficile les attend avant le tomber de rideau du championnat.

23e journée du championnat national de Ligue 1 : USMA – PAC 1-2 (1-0)

Stade : Omar Hamadi (Bologhine) - Alger 

Arbitre : Mustapha Ghorbal

Buts : Ibara (13e) pour l’USMA – Naïdji (49e), Tahri (69e) pour le PAC

Avertissements : Benkhemassa (90e) pour l’USMA – Boudaoui (38e), Naïdji (50e), Zorgane (56e) pour le PAC

USMA : Mansouri (cap.) – Ardji, Cherifi, Meftah, Benyahia – Chita (Benhamouda 85e), Benkhemassa, Benguit (Ellafi 72e), – Zouari, Ibara, Meziane - Entr. : Thierry Froger

PAC : Moussaoui – Loucif, Bouchina, Mouali, Bouabta –  Tahri (Mecibah 74e), Boudaoui, Zorgane, Hamoudi (Cheraïtia 64e) – Benayad (Douar 90e +2), Naïdji - Entr. : Francisco Chaló

 

Lu 494 fois Dernière modification le mardi, 05 mars 2019 11:46

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire HMIDET vendredi, 08 mars 2019 08:23 Posté par HMIDET

    C’est la 3eme année que ça dure cette mascarade et pourtant on l’a toujours dit par nos commentaires que cet effectif est tout juste moyen pour ne pas dire médiocre.
    A l’arrivée de Serrar il y avait un brin d’espoir mais par ses recrutements hasardeuses on a perdu tout espoir . il n’y a aucune solution à part un changement radical à tout les niveaux, et la libération de
    90 % des joueurs au prochain mercato d’été.
    Prenez l’exemple du PARADOU pour la prospection à travers tout le pays de jeunes joueurs avec des salaires raisonnables.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.