samedi, 19 janvier 2019 12:48

CABBA 1 - 1 USMA : Ellafi sauve la mise !

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Surpris d’entrée de jeu par les bordjis (4e), les Rouge et Noir ont dû cravacher dur pour revenir à hauteur de leurs adversaires et ramener un précieux point de leur déplacement à Magra.
En dépit de la position respective des deux formations au classement, le match a été très équilibré.

Le partage des points reflète parfaitement la physionomie de la partie, les deux équipes ayant eu des moments forts et quelques belles occasions de scorer qu’elles n’ont pas pu concrétiser par maladresse, notamment côté CABBA, ou en raison de décisions arbitrables très discutables (nous faisons référence au penalty non sifflé en faveur de l’USMA).

Le CABBA débute la partie en trombe et Ziad trompe sur coup franc direct un Zemmamouche très mal placé (4’).
L’USMA réussit à égaliser par Ellafi, entré en cours de jeu à la place d’Ibara, qui ponctue favorablement un joli mouvement à trois Benkhemassa – Zouari - Ellafi

La prestation de l’USMA

Une fois encore, Thierry Froger a dû composer sans la présence de plusieurs éléments, notamment en défense et en attaque.
Aux défections de Meftah et Ardji, convalescents, sont venues s’ajouter celles de Benyahia, blessé, et Meziane, parti négocier un éventuel transfert aux Emirats Arabes Unis.
Le coach usmiste a tenté de présenter un ensemble à peu près équilibré mais la cohésion a incontestablement fait défaut à l’équipe.
L’ouverture précoce du score par les bordjis a compliqué d’avantage la tâche des Rouge et Noir qui ont courru après le score pendant les trois quarts du temps que dura la partie.
Les bordjis, bien que n’évoluant pas dans leur fief et privés de leur public, ont fourni une opposition farouche. La détermination du CABBA ne facilita pas la tâche des usmistes qui eurent tout de même le mérite de revenir au score et de le conserver jusqu’à la fin.

L'homme du match

Mohamed Saïdi : l’arbitre directeur priva l’USMA d’un penalty indiscutable en fermant les yeux sur une faute évidente commise sur Ibara. Ce dernier qui avait réussi à pénétrer dans la surface de réparation adverse a, d’abord, été retenu de la main par un défenseur bordji, puis a été victime d’une obstruction de la part de ce même défenseur.
L’arbitre Mohamed Saïdi jugea qu’il n’y avait pas faute sur cette action et fit signe de jouer malgré les protestations de tout le camp usmiste.
La validation du coup de pied de réparation aurait peut-être pu changer le cours du match.
Les erreurs d’arbitrage commises au détriment de l’USMA sont de plus en plus fréquentes. Elles sont certes humaines et pardonnables lorsqu’elles ne sont pas intentionnelles, mais lorsqu’elles sont répétitives, elles deviennent inexcusables.

La note du match : 10/20

Un match tout juste moyen de la part des deux équipes qui ont été avares en beau jeu. Les conditions dans lesquelles s’est déroulée la rencontre expliquent, pour une large part, cela (huis-clos, surface synthétique dure, enjeu,…).

La rencontre n’a finalement valu que par l’indécision qui a plané  durant les 90’. Les buts inscrits par Ziad et Ellafi ont fait grimper la note à 10. Elle aurait pu être inférieure à cela.

 

Ligue 1 / 18e journée : CABBA 1-1 (1-0)

Stade : des frères Boucheligue (Magra) – Msila (huis-clos)

Arbitre : Mohamed Saïdi

Buts : Ellafi (78e) pour l’USMA ; Ziad (4e) pour le CABBA

Avertissement : aucun

USMA : Zemmamouche (cap.) – Benguit, Cherifi, Chafaï, Chita – Benkhemassa, Koudri, Belarbi, Zouari (Benmoussa 86e) – Bouderbal (Hamia 66e), Ibara (Ellafi 63e). Entr. : Thierry Froger

CABBA : Chaouchi (cap.) – Amrane, Aggoune, Ziti (Meftahi 77e), Bouhakak – Diomande, Ziad, Zerara, Athmani – Bidimbou, El Bey (Droueche 57e). Entr. : Bilel Dziri

 

Lu 937 fois Dernière modification le samedi, 19 janvier 2019 12:54

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.