dimanche, 02 janvier 2011 15:29

MCSaïda 0-0 USMAlger : Amère déception ! (Saïda vainqueur aux tirs aux buts 4-2)

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’USMA aura passé une bien triste fin d’année. Déjà mal en point en championnat, les Rouge et Noir se sont vus éliminés de la coupe d’Algérie, dès le premier match livré dans cette compétition.

Pourtant l’USMA avait la possibilité de sortir vainqueur de cette rencontre, d’abord dans le temps réglementaire, puis au cours de la prolongation que les deux équipes ont dû disputer.
La partie ne connut pas de round d’observation puisque l’USMA prit d’entrée l’initiative du jeu en allant inquiéter l’arrière garde du MCS. Ainsi, un premier coup franc, bien exécuté par Achiou, aurait pu permettre à l’USMA d'ouvrir le score si le header de Chafaï avait connu un meilleur sort. Sur cette action, Kial dégagera admirablement le ballon qui prenait le chemin des filets. Petit à petit, Saïda sortira de sa torpeur et s’en ira, à son tour, porter le danger devant les buts gardés par Abdouni. Le match s’équilibra et les deux équipes rateront chacune une occasion franche de scorer. Ce fut d’abord l’USMA qui rata le coche par l’intermédiaire de Tatem, qui n’exploita pas un joli retrait de Benaldjia effectué à partir de la droite. Puis, ce fut au tour de Saïda de laisser passer sa chance de prendre l’avantage sur son adversaire. En effet, sur une balle que Addadi lui offrit, Cheraïtia évite la sortie de Abdouni mais voit son tir repoussé par Khoualed alors que le ballon s’apprêtait à franchir la ligne des buts usmistes. Le jeu se stabilisa ensuite au milieu de terrain sans que l’une ou l’autre des équipes arrive à prendre le dessus. La mi-temps sera sifflée sur le score vierge de 0 à 0, en dépit de timides tentatives de part et d’autre.
Au cours des premières minutes de la seconde période, les saïdis prirent un léger ascendant sur les usmistes sans toutefois parvenir à mettre Abdouni en réel danger. C’est pourtant l’USMA qui eut les deux occasions les plus franches de ce second half. Une première fois, lorsque Ouznadji bien servi par Achiou mit le ballon sur la transversale des buts gardés par Kial. Puis, par le même Ouznadji qui se vit refuser un but pour une position de hors jeu pas évidente du tout. Les changements opérés par les deux entraîneurs n’apporteront pas de grands changements. Ni Hadiouche, ni Touaoula, côté Saïda, ni Sayah, ni Heriat, pour l’USMA, ne réussiront à débloquer la situation pour leur team respectif. Les deux équipes n’ayant pas pu se départager à la fin du temps réglementaire, elles furent conviées à une prolongation de ½ heure.
La physionomie de la prolongation fut une réplique de celle de la seconde période. Une légère domination, au tout début, des saïdis puis un net ascendant des Rouge et Noir qui ne parvinrent pas à scorer mais qui auraient mérité de prendre l’avantage, notamment sur les essais de Ghazi et Sayah. Au bout de 120 minutes de jeu, aucune des équipes n’arriva à venir au bout de l’autre et c’est, tout naturellement, qu’elles se dirigèrent vers la fatidique séance de tirs aux buts. A ce jeu là, les saïdis furent plus adroits puisqu’ils réussirent à transformer 4 penaltys sur 5 tandis que les usmistes n’en mirent que 2 à l’intérieur des filets de l’excellent Kial. Le MCSaïda était aux anges alors qu’à l’USMA, le ciel semblait tomber sur la tête des joueurs. Non contents d’être ballottés en championnat, les Rouge et Noir font les frais d’une élimination précoce dans une compétition qu’ils affectionnent particulièrement. Pour un club qui s’était fixé pour objectifs de jouer les premiers rôles, le moins que l’on puisse dire c’est que c’est mal parti.

Nous ne terminerons pas sans signaler la fâcheuse mésaventure qu’ont connu les supporters usmistes après la fin de la partie, lorsque une grande partie des bus qui les avait ramené d’Alger avait quitté la ville de Saïda sans crier gare. Résultat : quelques 500 à 700 supporters de l’USMA ont été violemment pris à partie par les supporters saïdis et passèrent une bonne partie de la nuit à errer dans et autour de la ville, sans trop savoir comment regagner Alger.
Il semblerait que cette situation ait été causée par des énergumènes qui auraient pris place dans les bus, à partir d’Alger, avec pour seuls desseins la rapine et l’agression à l’encontre de paisibles citoyens qu’ils croisaient sur leur chemin. Ces pseudo supporters auraient commis des actes délictueux avant et après le déroulement de la rencontre à Saïda même, mais également dans les villes de Relizane, El Attaf, Relizane ou Rebahia. Un comportement indigne et condamnable à plus d’un titre que l’USMA et ses supporters dénoncent vigoureusement.
Il est à signaler que les derniers supporters usmistes n'ont pu regagner Alger qu'au petit matin et que ce sont les responsables du club qui sont intervenus auprès des autorités locales de la ville de Saïda pour que des bus soient mis à la disposition des supporters restés coincés dans la localité.

Lu 5089 fois Dernière modification le dimanche, 02 janvier 2011 15:42

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.