mardi, 10 octobre 2006 22:35

Equipe nationale Est-ce le déclic ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Apparemment ce mois sacré est plus que bénéfique pour notre football national, du moins les soirées Ramadanèsque ont permis de vivre quelques moments de pur plaisir, d’abord avec le grand derby de la capitale et ensuite avec cette belle sortie de notre Equipe Nationale.
Depuis belle lurette on n’a pas vécu des instants pareils surtout dans l’enceinte du mythique 5 juillet et devant un public dont on a dit difficile mais qui a su soutenir jusqu’au bout les Fennecs. Ce retour au bercail était plus que gagnant, d’abord par les trois précieux points engrangés mais aussi cette communion retrouvée entre les joueurs et leur public. L’espace d’une soirée et voilà l’enthousiasme de porter les couleurs du pays est de retour au sein de l’équipe national. Les joueurs ont mené un vrai combat sur le terrain et pour une fois on avait l’impression qu’ils ont enfin compris qu’il s’agit de représenter les millions d’algériens et donc ils n’ont pas ménagés leur efforts. Le match était en sens unique, l’équipe Gambienne s’est contentée de défendre devant les assauts répétés des Fennecs par l’intermédiaire de Deham, Saîfi and Co menés à la baguette par un Zîani égal à lui-même. Le nouveau leader de l’équipe nationale donne du baume au cœur avec son abatage et son jeu efficace. Toujours tourné vers l’avant il crée, gère et mène comme un maestro cette jeune équipe dont Saîfi est le seul trentenaire. Sans trop s’attarder sur le technique, le point positif dans cette rencontre est la main mise sur la partie de la part de nos joueurs qui n’ont laissé aucune place au doute ni au surprise. Ils ont provoqué la chance qui l’aura souri à un quart d’heure avant la fin. Durant 75’ les multiples occasions n’ont pas permis aux verts d’ouvrir la marque, tantôt c’est la malchance et tantôt c’est le super gardien Gambien. Mais les Joueurs nationaux n’ont pas abdiqué et ils ont cru jusqu’au bout et ce penalty obtenu suite à une faute sur Saîfi bien inspiré et aussi malin que le défenseur. Zîani transforme le penalty et voilà le 5 juillet qui s’enflamme non pas pour un but du MCA ou de l’USMA mais cette fois-ci c’est l’équipe nationale qui le fait vibrer. Ce but permet aux fennecs de devenir leader de son groupe avec une sérieuse option pour la qualification à la prochaine CAN.

Ça fait plaisir de voir enfin des joueurs se battent jusqu’au bout pour gagner leur match et offrir un bon volume du jeu dans l’ensemble. Des réglages sont à introduire afin de parer aux quelques imperfections notamment en attaque ou Dahem était par moments esseulé. Le travail finira payer

Enfin, espérant que cette fois-ci c’est le vrai déclic qui s’est produit et une nouvelle aire a commencé pour notre équipe nationale. C’est de bonne augure en tout cas.
Lu 3128 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.