samedi, 09 juillet 2011 20:06

Renard : « Je reste à l’USMA avec plein d’ambitions »

-" Ceux qui ne méritent pas de jouer à l’USMA vont être libérés "

-" De grands joueurs, il y’en aura pour la saison prochaine. Mais une grande équipe, on ne sait pas encore. Il faudra travailler "



-" Nous avons réalisé le maintien grâce au public "

-"Je n’ai jamais eu de problème avec les supporters, même quand ça ne marchait pas, et je les remercie pour leur fidélité et leur solidarité avec moi "

-" la saison prochaine, on ne sera pas seuls, il y’aura l’ASO, l’ESS, la JSK, Bejaïa et le Mouloudia "

-" Je vais ramener trois franco-algériens seulement car je sais qu’il y a des gens qui empêchent les émigrés de s'épanouir en Algérie "

-" Assaami ? Je ne le connais même pas ! "

-" J’ai RDV dimanche avec Haddad, et c’est là qu’on définira l’avenir "

-" J’ai besoin de Benaldjia, Meklouche et Chafaï pour la saison prochaine "




Après la fin de la rencontre qui a opposé hier l’USMA à l’USM Annaba, les joueurs, le staff technique et les dirigeants ont été conviés par les responsables à un dîner à l’hôtel Dar Eddiaf, afin de célébrer la belle victoire d’hier et par la même continuer la fête grandiose qui a eu lieu à Bologhine. Un dîner auquel nous avons été invités par le chargé de communication, ainsi que quelques dirigeants usmistes. Tout s’est passé dans une très bonne ambiance. A la fin, Hervé Renard, que nous avons sollicité pour une Interview exclusive, a bien voulu nous accorder de son temps. La discussion a eu lieu autour d’une table et Hervé Renard s’est dit ravi de discuter avec les membres de www.usm-alger.com.

- Tout d’abord, merci d’avoir accepté notre sollicitation…

- C'est à moi de vous remercier ! Vous représentez les supporters de l’USMA et je tiens à vous remercier pour votre soutien. Vous êtes les bienvenues parmi nous !

- Alors coach, comment avez-vous vécu cette journée inoubliable ?

- Comme vous l’avez si bien dit, ce fut une journée pleine d’émotion. Je tiens à remercier tout d’abord le public de l’USMA qui a été exemplaire aujourd’hui. Par sa grande mobilisation, il a prouvé son attachement à son équipe. D’ailleurs, c’est à vous, supporters, que je dédie cette victoire car vous avez été les premiers acteurs du match. Il y a de la ferveur chez la galerie usmiste ! C’est ce que j’ai constaté en tout cas. De mon côté, je leur promets plein de succès dès l’année prochaine ! Alors soyez au rendez-vous, car on a encore besoin de vous.

- Quelles sont vos impressions sur le match que venez de livrer ?

- Franchement, j’avais un peu peur en raison des absences mais également en raison des résultats qui sortiraient des autres matches. Le début fut très difficile pour mon équipe mais je pense que le premier but a libéré les joueurs, qui étaient très motivés. Je les félicite et félicite notre grand public dont le soutien leur a donné une énorme confiance. Nous avons réalisé notre objectif ! Je vous avais promis que l’USMA n’allait pas descendre, et aujourd’hui l’équipe est classée neuvième.


- Il faut dire que vous avez connu des difficultés à vous adapter à votre nouvel environnement, que ce soit sur le plan technique ou sur le plan humain et moral. Mais depuis plusieurs semaines, les choses sont devenues nettement meilleures. Comment résumez-vous vos premiers six mois en Algérie ?

- Oui, c’est vrai que c’était un peu dur au début. Je le dis franchement, à l’USMA ça ne marchait pas car il y avait des conflits. Il y a eu des personnes dans ce club qui ont quitté les affaires du club, et qui n’ont pas accepté ce fait. Alors elles faisaient des trucs pour que ça ne marche pas. J’ai trouvé un club professionnel mais déséquilibré. Avec du travail, tout est rentré dans l’ordre. Je suis content d’avoir travaillé avec Mohamed Mekhazni, avec qui je n’ai jamais eu de problème. Idem pour Mustapha Aksouh et Billel Dziri, avec lesquels il y a une bonne complémentarité. L’USMA est un grand club, et il doit le rester pour toujours.

- Alors coach, tout le monde se pose la même question. Allez- vous rester à l’USMA ? Si on se fie à l’intonation de vos propos, vous semblez enthousiaste pour rester…

-(Il rit) Je tiens à ce que tout le monde sache que je suis heureux ici. Je travaille avec des gens bien, et je suis l’employé d’un homme qui veut atteindre un but. Pour moi, je suis toujours à l’USMA mais j’ai rendez-vous dimanche avec Haddad. C’est à ce moment-là que je serai fixé sur mon avenir à l’USMA. A moins que Haddad ne veuille plus de moi, je suis toujours à l’USMA !

- Les supporters, eux, tiennent à votre maintien à la tête de l’équipe ! Savez-vous que même lorsque cela n’allait pas fort, les supporters vous ont toujours soutenu ? Les sondages réalisés auprès des fans usmistes, sur ce sujet, sont là pour le prouver.

- Merci beaucoup, cela me va droit au cœur. Je dois avouer, qu’à aucun moment, je n’ai eu de problème avec les supporters de l’USMA. Il y a un respect entre nous et je me rappelle qu’effectivement lorsqu’on ne gagnait pas, ils ont toujours été solidaires avec moi, et cela me touche vraiment. En tout cas, j’ai une dette envers les fans car ils méritent que leur équipe redevienne comme avant.

- Pourriez-vous nous parler du recrutement ?

- Il ne faut surtout pas croire ce qui se dit dans une certaine presse. Pour le moment, il y a effectivement quelques joueurs qui vont signer mais j’ai été étonné de lire les noms de certains joueurs annoncés comme probables arrivées à l’USMA. Des joueurs que je ne connais même pas, à l’image du franco algérien qui a opté pour la JSK, et dont j’ignorais jusqu’à l’existence alors que certains disaient que je le voulais.

- Certains disent que Renard préfère la piste franco-algérienne plutôt que les joueurs locaux…

- Cela est inexact ! Il est vrai que j’ai été en contact avec quelques joueurs issus des championnats français, mais ceux qui disent que je veux une équipe 100% française se trompent. Et puis c’est faux, aussi, de dire que les joueurs franco-algériens ne réussissent pas en Algérie. S’ils n’arrivent pas à s’imposer c’est parce qu’on ne leur laisse pas suffisamment de temps pour s’affirmer et, quelque fois, on fait tout pour ne pas les laisser travailler convenablement. C’est pour cela que j’ai décidé de ne ramener que trois émigrés.

- M. Renard, pouvez-vous rassurer les supporters usmistes, eux qui sont impatients de connaître les nouvelles recrues !

- Je les rassure d’ors et déjà en leur disant que nous jouerons le titre, dès la saison prochaine. Même si pour le moment aucun joueur n’a été annoncé officiellement, soyez rassurés, il y’aura de très bons joueurs à l’USMA, comme il y aura des libérés aussi. Ceux qui ne méritent pas de jouer avec nous partiront. Il ne faut surtout pas refaire les mêmes erreurs. Cela dit, nous devons faire preuve de patience car les grands joueurs ne forment pas forcément une grande équipe. Il faudra du travail pour réussir à avoir les deux.

- Nous vous remercions de nous avoir accordé cet entretien ! Nous vous disons bon courage et vous souhaitons d’agréables vacances !

- Encore une fois, c'est moi qui vous remercie ! Bonnes vacances à vous également et RDV l’année prochaine !

Lu 6847 fois Dernière modification le vendredi, 03 février 2012 08:42

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.