mercredi, 23 avril 2008 10:56

Mohamed Amine Saidoune

Recruté de Bouira alors qu'il était encore à sa première année Cadet, l'actuel international junior, Saidoune, n'a cessé de briller avec les jeunes catégories usmistes en s' imposant comme un solide défenseur indispensable à l'arrière garde unioniste.

Il a fini par signer un contrat professionnel avec le club phare de Soustara. Afin de poursuivre sa quête à mettre nos jeunes talents en lumière, l'équipe de l'usm-alger.com vous propose de lire l'entretien réalisé avec celui qui pourait être le futur patron de la charnière centrale des Rouge et Noir.

Pour commencer, voulez-vous vous présenter aux internautes?

Mohamed Amine Saidoune né le 6 Février 1989 à Bouira. Je mesure 1m77 pour 75 kg. Je joue dans l'axe de la défense.

Racontez-nous vos débuts avec le ballon rond…

Comme tous les enfants du village, j'ai commencé à jouer au football dans le quartier. Je me rappelle qu'il y avait à cette époque-là, des personnes qui venaient assister à nos matchs et nous encourager. Parmi elles, des entraîneurs qui m'assuraient que mes qualités me permettraient de m'imposer dans un club, tout en me proposant de rejoindre le centre de formation de Bouira. Finalement, tout s'est passé très vite. En si peu de temps mon nom figurait sur une liste de présélection établie par le coach. Alhamdoullah, tout s'est très bien passé pour moi.

Comment avez-vous géré votre temps entre études et sport?

Pour être franc avec vous, j’ai dû arrêter mes études lorsque j’ai rejoint le centre de formation. C'était très difficile pour moi de faire plusieurs choses à la fois, surtout que je jouais en Equipe nationale dès ma première année. Ajoutons à cela le décès de mon père
(Allah yerahmou) qui m'a beaucoup perturbé à cette époque-là.

Comment êtes-vous rentré en contact avec l’USMA ?

J’était en 3ème année Minimes, soit en première année Cadets, je me retrouvais avec la Sélection nationale au centre de formation de Ain Banian, nous avons joué un match amical face aux Juniors de l’USMA. A la fin de la partie Monsieur Aksouh et "aami" Dahmane m’ont félicité pour ma présentation, ils m'ont tout de suite proposé de rejoindre les rangs des Rouge et Noir. J'étais très honoré et très intéressé de porter les couleurs de ce grand club. Al hamdoullah mon rêve s'est réalisé et je compte bien réussir Inch'Allah.

Vous avez signé à l'USMA pour combien d'années ?

Dès ma seconde année à l'USMA, j’ai signé un contrat de 05 ans comme cela se fait au sein du club. Comme cela s'est d'ailleurs fait auparavant avec des anciens juniors usmistes à l'image de Achiou et Metref.

Quelle est la différence entre l’USMA et votre ancien club de Bouira ?

Il existe évidemment une très grande différence entre les deux clubs. A Bouira nous ne disposions pas de moyens et nous jouions uniquement pour le plaisir et sans se donner à fond. A l’USMA par contre tous les moyens nécessaires sont à notre disposition. Nous travaillons sérieusement et sans relâche. Durant les séances d'entraînement, je sens que j'apprends et je progresse.

Grâce à tout ce sérieux vous étiez ciblé par certains managers étrangers et notamment par le club français de Lens.

(L’air étonné) vous êtes vraiment au courant de tout (rire). Néanmoins, c'était plutôt Metz et non Lens qui m'a approché. Pour tout dire, lorsque j’étais au centre de formation de Ain Benian, nous avons participé à un tournoi à Nantes, des managers qui ont suivi les rencontres de notre sélection m’ont demandé mes cordonnées et je suis resté en contact avec eux jusqu'au jour où j'étais informé que Metz me proposait de rejoindre son centre de formation, mais j’ai dû refuser pour des raisons familiales.

Peut-on connaître ces raisons ?

Oui bien sur. A cette époque là, j'avais à peine 14 ans. A cet âge là, il est difficile d'aller vivre dans un pays étranger loin de sa famille. Je ne pouvais surtout pas m'éloigner de ma mère d'autant plus que ces contacts sont arrivés juste après le décès de mon père. C’est pour ces raisons donc que je n'ai pas pu rejoindre le centre formation du club lorrain.

Avec du recul éprouvez-vous des regrets ?

Les regrets viennent toujours après, mais pour les raisons évoquées je ne vois pas pourquoi regretter. De plus, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve, j’aurai peut-être d'autres occasions. D’ailleurs, la saison passée, j’ai fallait signer pour l'As Monaco. Aujourd'hui, le plus important pour moi est de travailler avec sérieux afin de séduire l'entraîneur et d'obtenir une place de titulaire au sein du groupe. J'espère que je réussirai, inch'Allah.

Vous étiez donc contacté par l'As Monaco …

En effet, c’est mon ancien entraîneur Monsieur Koraichi qui m’a mis au courant. A cause des blessures répétées et de certaines difficultés administratives je n'ai pas pu signer pour le club monégasque. Cependant, je vous le répète, actuellement mon unique objectif est de progresser et Dieu merci, à l'USMA, je ne manque absolument de rien, je suis bien à l’aise avec tout le monde.

Lorsque vous avez signé à l’USMA, le club était riche en matière de défenseurs à l'image de Zeghdoud, Aribi, Hamdoud … Ne trouvez-vous pas que vous avez pris un risque en optant pour un club où il est difficile d’obtenir une place au soleil ?

Non au contraire, lorsque j’ai signé à l’USMA j'avais comme objectif progresser et gagner en expérience. S'entrainer avec les joueurs cités était très bénéfique pour moi. Ce sont des joueurs de grande qualité morale et ils savent comment aider les jeunes grâce à leur expérience et leur savoir-faire. Personnellement, je n’oublierai jamais les encouragements de Hamdoud, Zeghdoud, Dziri, … Ils étaient aussi aux côtés des Mekkaoui, Ait Ali, et Kab.

Même lorsque vous n'êtes pas convoqué avec les Seniors on remarque toujours votre présence au stade …

Oui c’est vrai. Lorsqu'on joue pour un club on doit suivre ses matchs. Un jeune comme moi s'il veut apprendre, il doit suivre de tout prés son équipe. Croyez-moi, parfois quand j'assiste à un match de notre équipe, je sens mes jambes trembler et je m'imagine sur le terrain.

Certains avancent que durant la saison passée vous vous déplaciez au stade uniquement dans le but de voir à l'œuvre votre joueur préféré, Mounir Zeghdoud. Le confirmez-vous ?

Oui, c’est vrai que je ne raterais jamais ses matchs. J'ai beaucoup appris aux côtés de ce joueur. Lorsqu'il jouait, je regardais toujours son placement sur le terrain et surtout sa façon de communiquer avec ses coéquipiers. Il était le pilier de la défense et sa présence sur le terrain donnait beaucoup de confiance.

Peut-on donc dire que Saidoune se déplaçait au stade pour voir Mounir et non l’USMA (rire) ?

(Il hésite ) Oui, pour ne pas mentir (éclate de rire ) .

vous aurez certainement aimé jouer à ses côtés.

Al hamdoullah, j’ai eu cette opportunité à deux reprises, lors d'un match amical contre l’Equipe nationale Espoirs, et à l'occasion de la dernière journée du Championnat de la saison précédente contre la JSM Bejaia. Honnêtement, avec Mounir sur le terrain, vous jouez très à l’aise, sans aucune pression et sans le moindre complexe. il sait comment vous mettre dans le bain et du coup vous vous sentez psychologiquement libéré. Je remercie le bon Dieu de m'avoir donné la chance de jouer aux côtés des Ammour, Hamdoud, Dziri …

Amine, à votre avis pourquoi les responsables du club recrutent des joueurs qui évoluent dans certains postes où la relève se trouve déjà à la maison ? Serait-il un manque de confiance pour les jeunes ?

Non, je ne pense pas que ce soit une question de manque de confiance. Si c'était le cas, on aurait écarter les jeunes qui s'entraînent avec l'équipe "A" et on les aurait certainement remis à la disposition de l'entraîneur des Juniors.

Où sera-t-il donc le problème ?

Honnêtement, j'ai ma petite idée sur la question, mais il est préférable d'aborder le sujet avec le premier responsable qui est le mieux placé pour vous répondre.

Oui, mais vous vous entraînez avec l’objectif de décrocher une place de titulaire, n'est-ce pas ?

Oui, mais nous n'avons pas d'autres choix que de respecter les décisions du coach. Nous autant que jeunes joueurs nous devons travailler et attendre notre tour et inchallah, nous réussirons à gagner notre place de titulaire. Même si je dois avouer que ce sera très difficile dans un effectif riche où les places sont très chères.

Quel votre bilan depuis votre arrivée à l’USMA ?

J’ai gagné deux Championnat d’Algérie. Un avec les Juniors et l'autre avec les Seniors. J'ai perdu deux Coupes d’Algérie comme tout le monde le sait contre le MCA. Je peux dire que mon bilan est assez équilibré .

Tout le monde sait que vous jouez en sélection depuis que vous étiez en catégorie Minimes. Ne pensez-vous pas que ces convocations vous empêchent en quelques sortes de rester concentré pour décrocher une place de titulaire au sein de votre club?

Non, pas du tout. Jouer en Equipe nationale est avant tout un devoir mais surtout un rêve pour tout jeune joueur. C’est toujours un plaisir et une grande joie de retrouver les Verts.
Lorsque j’étais cadet, on a participé à un tournoi africain où les grandes nations du football étaient représentées à l'image de l’Egypte et de la Tunisie. J’étais élu meilleur joueurs. Je ne suis pas prêt à oublier ce que l’Equipe nationale a fait pour moi, même s'il faut bien reconnaître que c'est grâce à mon club, l’USMA, que je suis sélectionné.

Si Saidoune est arrivé là, c'est certainement grâce au travail et au sérieux, mais aussi aux entraîneurs …

Evidemment. Sans eux, je n'aurais pas progressé et je n'aurais pas gagné des échelons pour me retrouver avec les Seniors.

Quels sont les entraîneurs avec lesquels vous étiez le plus à l’aise?

Pour moi, Monsieur Agar restera le meilleurs entraîneur des jeunes catégories. Il m’a beaucoup aidé, il est très sérieux et très dure dans son travail. Il sait comment communiquer avec les jeunes et son message passe toujours sans aucun problème. En Equipe nationale, il y’a Monsieur Koraichi qui m'a beaucoup impressionné par son professionnalisme et sa façon de voir les choses.

Que pense Amine des supporters de l’USMA?

Le public usmiste n' est plus à présenter. C'est un public en or, connaisseur du ballon rond, il reste le meilleure en Algérie grâce à son fair- play et son soutien sans limites à son équipe surtout dans les moments difficiles. Il arrive que des supportes s'emportent à cause d'une mauvaise production de l’équipe. Mais au bout de quelques instants, ils reviennent à de meilleurs sentiments et continuent à pousser les joueurs à donner le meilleur d'eux-mêmes. Au fond, je comprends parfaitement leur réaction. Ils payent leurs ticket pour voir leur équipe assurer un bon résultat et du spectacle sur le terrain, c'est normal qu'ils soient déçus. Je les remercie du fond de cœur.

Si vous voulez qu’on change un peu de sujet et on parle d’autres choses ?

Avec plaisir

Quel est votre meilleur souvenir?

Le retour de l'USMA à l'élite.

Et le plus mauvais ?

Le décès de mon père (Allah irahmou) et ma blessure en Equipe nationale.

Comment passez-vous votre temps libre loin des terrains ?

Dans mon quartier, ou à la maison en compagnie de ma mère que j’aime beaucoup, ou à regarder la télévision et surtout les films.

Quels sont vos films préférés ?

Les films d'action en général.

Quel est l’acteur préféré de Amine ?

Samir Abdoune

Quel est le stade de vos rêves ?

Sans hésitation, San Siro.

Parce que vous êtes usmiste ?

Oui, tout à fait (rire).

Alors votre meilleur club au monde serait le Milan Ac ?

Oui, bien sûr (rire)

Quels sont vos meilleurs joueurs en Algérie ?

Mounir Zeghdoud (éclate de rire)

Quel est votre joueur préféré dans le monde?

Zinedinne Zidane et Christaino Ronaldo

Quel est votre plat préféré ?

Les plats à base de poulet

Votre couleur préférée ?

Le rouge et le bleu.

La voiture de vos rêves ?

Hummer

Un dernier mot pour terminer notre interview ?

Je voudrai remercier l'équipe de votre site qui m’a donné l’occasion de m'exprimer. Je remercie tous les fidèles supporteurs qui ont toujours été derrière nous surtout dans les moments difficiles. Je souhaite aussi une longue vie a votre site, beaucoup de réussite, et au plaisir inchallah.

Lu 5398 fois Dernière modification le samedi, 05 juillet 2008 11:01

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.