samedi, 22 mars 2008 08:47

Fawzi Laouar

Propulsé depuis environs deux mois en équipe Seniors, il finit par être convoqué au bout d'une semaine d'entraînements à un match de championnat contre le MCO en compagnie de Ammour & Co. Usm-alger.com s'est approché de Fawzi Laouar pour faire le point sur les ambitions futurs de ce jeune talent qui a tout pour réussir.
- Pour commencer, présentez vous à nos internautes.

Fawzi Laouar, bientôt 19 ans, né le 05 mai 1989 à la Casbah, 1m84, 80 Kg, jeune footballeur formé à l'USM Alger où j'évolue depuis 11 ans, capitaine de l'équipe Juniors.

- Vous avez donc fait toutes vos classes à l'USMA.

Effectivement, depuis la catégorie Ecoles jusqu'à aujourd'hui.

- Racontez-nous vos débuts dans le monde footballistique.

Mes débuts ressemblent à celles de la majorité des footballeurs algériens. Je participais aux matchs de quartier, tout le monde me conseillait de tenter ma chance dans un club professionnel, parmi ces personnes, mon père. L'idée m'a tenté, et c'est ainsi que j'ai passé des tests à l'USMA avec la catégorie Ecoles, l'entraîneur était satisfait de ma prestation et à mon grand bonheur j'étais retenu.

- Pourquoi l'USMA?

Pour être franc, j'ai choisi l'USMA pour l'unique raison que les Ecoles de ce club s'entraînaient à Ben Aknoune, donc pas très loin de chez moi (Baba hcène) par rapport aux lieux d'entraînement des autres clubs, à l'image du MCA.

- Pourquoi le football, Fawzi ?

Sans me vanter, j'ai toujours été doué pour les sports de balle comme le volley-ball ou le basket-ball, au lycée j'étais parmi les meilleurs basketteurs et je joue aussi bien au tennis.
Le football parce que c'est le sport roi en Algérie, le sport le plus suivi, celui dans lequel on peut réussir.

- Pensez-vous en faire un métier?

Vous savez, dans la vie, a un moment ou un autre, il faut faire des choix. En ce moment je suis en train de refaire mon Bac en lettres et langues étrangères et je ne sais pas encore sûr de pouvoir passer l'épreuve de cette année comme la période de ces examens coïncidera probablement avec un match des éliminatoires de la CAN 2009. C'est clair que je veux être footballeur professionnel, et je le ferai, inch'Allah, parce que je suis passionné de ce sport et j'éprouve un grand plaisir à jouer au ballon. Je ne me lèverais pas tous les jours à six heures du matin pour aller aux entraînements si je n'avais pas cette ferme intention de réussir ma carrière footballistique et construire mon avenir.

- Dans quel poste évolue Fawzi ?

Je suis un milieu de terrain offensif, je joue des deux pieds. J'évolue dans le poste qu'on appelle traditionnellement numéro"10" et aussi comme un "8". Lors de notre dernier match de championnat face à la JSMC, nous avions eu beaucoup d'absents blessés, le coach m'a demandé de jouer comme avant centre, je l'ai fait mais durant le match je me sentais un peu perdu sur le terrain.

Lorsque j'ai commencé à jouer au football, j'étais ailier droit, c'est en catégorie Cadets première année que l'entraîneur Belakli Djamel m'a aligné pour la première fois comme milieu de terrain offensif, ce jour là, j'ai brillé dans ce poste, j'étais dans mon élément. D'ailleurs, c'est à partir de cette époque que je suis arrivé à m'imposer comme titulaire au sein de l'équipe alors qu'avant j'étais un simple remplaçant.

- La direction du club vous a-t-elle proposé un contrat professionnel ?

En réalité, je suis en cours de discussion avec le club et ne nous sommes pas encore arrivés à un terrain d'entente. L'USMA m'a proposé un contrat de cinq ans alors que moi, par l'intermédiaire de mon père qui s'occupe de mes affaires, nous voulons un contrat de quatre ans. La carrière d'un footballeur est courte et même si je suis encore au début du chemin, je dois défendre mes intérêts.

- Fawzi, parlons un peu de l'exercice actuel. Les Juniors sont en train de réaliser une belle saison. Comment expliquez-vous cette formidable réussite ?

C'est vrai, nous avons une équipe solide qui est en train de briller. Cela est dû à plusieurs facteurs parmi lesquelles la présence d'un nombre de joueurs pétris de qualités, internationaux, recrutés d'ailleurs, à titre d'exemple, Mansouri, l'ex gardien de l'équipe Seniors de Mouzaia, Benchabane qui vient de la JSK, Sayeh qui vient d'Oran et sans oublier bien sûr Amine Saidoune recruté de Bouira. La direction du club assure l'hébergement aux joueurs qui sont loin de leurs familles, ce qui a facilité leur adoption au sein du club.
J'avoue aussi que cette saison nous avons un groupe très solidaire, nous sommes comme des vrais frères, d'ailleurs il ne faut pas oublier que la saison passée nous avons réalisé une très bonne saison lorsqu'on était en première année Juniors. Nous avons terminé la saison avec le titre du championnat. A la fin de l'exercice, nous avons demandé au coach Agar de poursuivre l'aventure avec nous en 2e année afin de ne pas casser l'excellent travail effectué jusqu'au là. Nous avions eu gain de cause et nous continuons sur la même dynamique que la saison passée.

- Cependant, nous avons remarqué que lors de ces derniers matchs vous n'êtes plus aussi performants

Tout à fait, d'ailleurs nous nous sommes reculés à la 2e place du classement au dépend du MCA. J'expliquerai cela par le fait que l'infirmerie ne s'est pas vidée cette saison. Figurez-vous que depuis l'entame de l'exercice en cours, nous n'avons joué aucun match avec le groupe au complet, d'autant plus en cette dernière période.
Nous avons aussi gâché des points qu'on aurait pu empocher comme lors du match qui nous a opposé à la formation du WA Boufarik, match perdu (2-1), alors que face à la JSM Chéraga, la chance n'était vraiment pas en notre faveur, il fallait voir le nombre d'occasions ratées. De toutes façon, nous avons la ferme intention de nous ressaisir et revenir en force. Nous sommes bien décidés à ne pas laisser filer le titre du championnat de cette saison.

- Et vous êtes encore qualifiés en coupe d'Algérie

Tout a fait, nous joueront bientôt les huitièmes de finale de la coupe contre le CS Constantine. Nous allons nous battre pour remporter cette coupe d'Algérie et aller beaucoup plus loin que les saisons passées, d'autant plus qu'il ne reste plus que la JSK comme grosse cylindrés sur nos chemins.

- Vous jouez en Equipe nationale (U-20), un mot sur cette sélection ?

C'est un grand honneur de porter les couleurs nationales. Etre sélectionné signifie être parmi les meilleurs et cela fait très chaud au cœur. Figurez-vous que cette sélection (U-20) se compose aussi de neuf joueurs venants d'Europe, arriver à s'imposer avec les Verts me fait très plaisir. En outre, c'est une grande opportunité, grâce à la sélection, j'apprends toujours de nouvelles choses et j'acquiers de l'expériences. Le coach Heddane est en train de réaliser du bon travail avec nous, c'est un homme ferme, strict et très franc dans ses remarques. Nous préparons la CAN 2009 avec le sérieux voulu. Espérant que tout ce travail portera ses fruits.

- Comment s'est passé votre promotion de la catégorie Juniors en Seniors ?

Il y a eu une réunion entre les membres du staff technique et certains noms ont été proposés pour rejoindre le groupe Seniors. Parmi ces jeunes, il y a moi, Sayeh, Messoaudi, et Kidjour.
Mes débuts étaient un peu difficiles et c'est tout à fait normal. Du jour au lendemain, je me retrouve avec des grands joueurs qui ont déjà fait leurs preuves, qui ont gagné tant de titres et que je respecte énormément. Petit à petit j'ai pris confiance en moi, grâce notamment aux joueurs qui n'hésitent pas à venir vers moi pour me conseiller ou me corriger certaines maladresses surtout Boucherit et Marek.

- Quel était votre sentiment en apprenant que vous étiez convoqué pour un match avec les Seniors ?

J'étais aux anges ! J'ai eu du mal à le croire. Je me disais, mais il existe un autre Laoaur dans l'effectif ou quoi ? (éclat de rire) Surtout que Saidoune, lui qui est promu depuis la saison passée en Seniors, n'a pas été convoqué pour cette rencontre. C'est un rêve d'enfance qui se réalise.

- Comment voyez-vous votre parcours à l'USMA ?

Comme tout footballeur, je rêve de réussir une grande carrière. Je suis conscient que pour ce faire, je dois me montrer patient et travailler durement et sans relâche.
Croyez-moi, le fait d'être convoqué en équipe Seniors est déjà une grande étape pour moi. Mon premier objectif étant de s'entraîner avec les seniors et de jouer avec les juniors est réalisé, je ne vais pas baisser les bras. Tout au contraire, je doublerai d'efforts et j'attendrai avec impatience qu'on m'offre une chance pour jouer avec les Seniors afin de montrer mes capacités. A ce propos, je ne vous cache pas que j'étais très content que mon ami Sayeh a été incorporé lors de la rencontre des Seniors face à l'USMB. Aujourd'hui que le club a perdu toutes ses chances de jouer le titre du championnat, j'espère qu'on offrira l'occasion aux jeunes pour se montrer.

- Quelles sont vos ambitions, Fawzi ?

Je suis très ambitieux et je rêve de m'imposer comme titulaire avec les Seniors, mais comme je vous l'ai déjà dit je ne suis pas impatient et je ne veux nullement brûler les étapes. Avec du travail tout sera possible. Je veux gagner des titres avec l'USMA et partir à l'étranger pour tenter une expérience professionnelle.

- Etes-vous conseiller ?

Mon père me suit à la trace depuis mes premiers pas dans le monde footballistique, c'est un grand connaisseur en matière de football. Même s'il est mouloudéen à l'origine, il veut me voir réussir à l'USMA et réaliser un rêve qui ne lui a pas souri. Mon grand père refusait l'idée de laisser son fils pratiquer le football.

- Quels sont les conseils que vous retenez le plus ?

J'ai intérêt à retenir tous ses conseils (rire) Vous savez, je me considère étant très chanceux d'avoir mon père à mes côtés, il insiste surtout sur l'importance d'avoir une hygiène de vie correcte, et être sérieux. Grâce à lui, j'ai appris à faire très attention à ce que je mange, et je suis un régime alimentaire. Durant mon enfance, j'avais des problèmes de surpoids, j'ai réussi à faire disparaître tous ces kilos de trop.

- Que pensez vous de la formation en Algérie ?

Je dirai que la formation diffère d'un club à un autre. Il y a certaines équipes qui prennent au sérieux ce facteur de formation, qui donnent beaucoup d'importance à leurs jeunes catégories avec des programmes ambitieux à la clef. Dans certains autres clubs, les jeunes sont livrés à eux-mêmes.

- Qu'en est-il à l'USMA ?

A l'USMA, nous nous disposons des moyens nécessaires pour réussir, du moment que nous avons un terrain pour s'entraîner, des ballons, des entraîneurs compétents et sérieux, nous n'avons pas à nous plaindre. De toute façon, aujourd'hui le résultat est là, toutes les catégories jeunes se portent bien et occupent le haut du tableau et sont encore qualifiées en coupe d'Algérie. Cela dit, j'avoue que lorsque j'étais benjamin et minime je souffrais du terrain de Ben Aknoune que je qualifierai d'impraticable à cette époque là , notamment en jours de pluie.

- Il n'y a donc rien à changer dans la politique du club concernant la formation ?

Comme vous le savez, les Cadets s'entraînent au même temps que les Seniors en ayant seulement le quart du terrain pour eux . Il faudra trouver une solution pour cette situation.
Je souhaiterai aussi qu'il ait des matchs entre les Juniors et Seniors comme c'est le cas dans beaucoup de clubs algériens. Cela encouragera assurément les jeunes à redoubler d'effort et à se donner à fond.

- Dans un article publié sur un journal sportif, il était question d'un manque d'équipement pour les Juniors usmistes

Que changera t-il l'équipement dans la performance d'un joueur ? C'est vrai que cette année par exemple nous avons eu droit à une seule paire de soulier alors que certains d'autres clubs offrent deux souliers par saison à leurs joueurs, une paire au début de la phase aller et la deuxième dès l'entame de la phase retour. Mais c'est une question à voir avec le sponsor.

- Certains parlent surtout du favoritisme au sein du club

Je vais être franc avec vous, je ne sais pas ce qu'il en était dans le passé mais aujourd'hui nos matchs attirent un grand nombre de spectateurs et même la presse s'intéressent de plus en plus à nous, il est donc impossible d'incorporer un joueur au dessous de la moyenne uniquement pour faire plaisir à X ou à Y. Personnellement, je pense qu'il y a que nos jambes qui puissent nous emmener loin. Croyez-moi, chaque jour, je vais aux entraînements avec une seule idée en tête, une seule envie, apprendre quelque chose de nouveau et progresser.

- Quelles qualités devrait avoir un jeune joueur pour réussir ?

Il doit être laborieux, ambitieux et surtout sérieux. Ce dernier élément est très indispensable pour chaque personne qui veut réellement réussir.

- Faites vous la sieste ?

Croyez-moi, je n'ai pas d'autres choix vu la charge du travail entre les entraînements quotidiens avec le club en plus des regroupements avec l'équipe nationale, la sieste devient essentielle pour moi afin de récupérer.

- Quelle est la personne qui vous a le plus marqué dans la maison usmiste?

Je dirai l'ancien DTS des jeunes, Ramdane Idir. C'est un grand Monsieur, un travailleur connu pour son sérieux. Malheureusement, il a dû partir. Sinon, il y a aussi Agar qui a formé tant de jeunes à l'USMA.

- Quel est votre meilleur souvenir à l'USMA ?

Sans doute l'année où nous avons remporté la coupe de la ligue avec la catégorie Benjamins en 1999-2000 contre le NAHD dans leur antre. Ce titre manquait à notre palmarès. C'était un moment inoubliable.

- Quel est votre palmarès justement ?

J'ai gagné sept titres avec l'USMA et je suis arrivé à deux reprises aux quarts de finale de la coupe d'Algérie.

- Et votre plus mauvais souvenir ?

Cette année ! J'ai très mal débuté la saison à cause d'une blessure contractée à la cuisse droite et par-dessus le marché j'ai rechuté. Cela m'a vraiment perturbé, j'ai dû rater la phase aller du championnat. Heureusement, j'ai pris ma vengeance sur le sort.

- Racontez-nous une anecdote

Lorsque j'évoluais en Benjamins, je me suis blessé la cheville à l'approche de l'Aid. Le jour de la fête, la blessure n'est toujours pas guérie. Je voulais tellement mettre ma nouvelle paire de basket que j'ai dû enlever le plâtre avant l'heure. A cause de ce comportement, j'ai raté un match important avec mon équipe, un trophée fort heureusement remporté par mes coéquipiers. Ces derniers ont ramené le trophée et sont venus le fêter chez moi (éclat de rire).

- Assistez-vous au match des seniors ? Si oui, dans quelle tribune prenez vous place ?

Oui, très souvent. Dans quelle tribune ? Dans la tribune d'honneur évidemment, n'oubliez pas que je suis en seniors maintenant (rire) Avant, je m'asseyais dans la tribune du côté de la mer.

- Que pensez vous des supporters usmistes ?

Comme toutes les galeries en Algérie, nous avons des supporters exemplaires, très respectueux et fair-play mais à notre grand malheur, nous constatons la présence dans les gradins de certains pseudo supporters qui ne reflètent pas les vraies valeurs d'usmisme. Certes, je comprends que les fans doivent être frustrés à cause des mauvais résultats inexplicables, mais rien ne pourra justifier les insultes subits par Mr Allik. Comment peut on arriver à insulter un président après tant d'années de sacrifices. C'est injuste.

- Quel est le meilleur stade dans lequel vous avez joué ?

Le stade de Annaba où j'ai participé à un Play-off avec les Cadets. Le stade de mes rêves est le Camp Nou.

- Quels sont tes idoles dans le football ?

Dans le monde, Il y a Zineddine Zidane, et Maradona évidemment. Je citerai également Luca Tonci. En Algérie, Dziri, Ammour, Ben Ali, Zeghdoud. Je regrette infiniment de ne pas avoir eu la chance de jouer aux côtés de Mounir. C'était un véritable capitaine et il aidait beaucoup les jeunes. Il a laissé un grand vide au sein de l'équipe usmsite.

- Quel est votre championnat étranger favori

Sans aucune hésitation, pour moi la Premiership est la meilleur ! Je suis un grand supporter de Manchester United, et je vous le dis cette année est la notre (rire)

- Quel est votre sélection favorite ?

J'aime beaucoup la sélection brésilienne. En Europe, je suis pour l'Italie de Luca Toni, je serai de tout cœur avec eux au prochain Euro. Sinon, je regarde les matchs de la sélection française afin de suivre un peu Benzemma, Franck Ribéry et Nasri.

- Que fait Fawzi de son temps libre ?

Loin du football, je regarde la télévision, je surfe sur Internet et je joue aux jeux vidéo.

- Donc, connaissiez-vous, bien avant, notre site ( usm-alger.com) ?

Effectivement, pas plus tard qu'hier, j'ai consulté le site (rire).

- Merci Fawzi pour cette agréable interview et pour votre disposition

Tout le plaisir est pour moi, merci à vous plutôt. Salutation aux internautes
Lu 4956 fois Dernière modification le samedi, 05 juillet 2008 11:57
Plus dans cette catégorie : « Mohamed Amine Saidoune

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.