vendredi, 21 décembre 2007 23:23

Aksouh Mustapha:« L'avenir de l'USMA, c’est les jeunes! »

Après la derniere seance d'entrainement avant le depart de l'effectif en Syrie, Mustapha Aksouh a bien voulu repondre a nos questions en toute franchise sur differents points partant du dernier match perdu face au CABBA, le sensible sujet de l'apport des joueurs appeles cadres et de la place des jeunes formés au club.
Qu'est-ce qui n’a pas fonctionné exactement au Bordj, on s’en allait pourtant vers un match nul?

Je pense que le Bordj voulait la victoire plus que nous cette journée-là. Pour avoir la victoire, il faut de la volonté, il faut aussi croire en soi et en ses capacités, il faut de l’envie. Je pense donc que nous joueurs ont manqué de motivation sur le terrain, ils marchaient pratiquement sur le terrain. En ce moment, l’était d’esprit de l’équipe m’inquiète

Vous semblez en colère contre vos joueurs après la défaite face au CABBA. Est-ce un laisser-aller du groupe ou de certains joueurs sur le terrain qui alimente votre inquiétude ?

Non, ce n’est pas un problème de laisser-aller, mais plutôt de manque de motivation et d’envie de gagner. Après une bonne série de victoires, l’Équipe a fait une chute libre, c’est un problème purement psychologique.

Après avoir pris les commandes de l’effectif senior, comment avez-vous trouvé la situation ?

Le président m’a demande d’assurer l’intérim, c’est ce que je suis en train de faire, j’ai trouvé une équipe abattue après une série de trois défaites consécutives, tant sur le plan psychologique que sur le plan physique. J’ai essayé d’apporter ma modeste expérience au groupe et de gérer la situation au mieux de mes compétences afin de redresser rapidement la pente. L’équipe a besoin avant tout de beaucoup de sérénité et de combativité.

En cette période du mercato, dans quels compartiments l’USMA a besoin d’un renfort?

Je pense que la direction doit prendre des mesures urgentes, à savoir recruter sur le plan offensif et défensif au moins deux défenseurs et surtout des attaquants. Il faut dire que malgré la richesse de notre compartiment offensif à l’image de Bourahli cela reste insuffisant et un renfort est impératif.

Avez-vous établi la liste des libérés?

C’est trop tôt pour établir la liste des libérés du moment que la direction n’a pas encore arrêté sa liste, mais je dirai qu’il y a des joueurs qui seront libérés ou prêtés durant le mercato d’hiver.

Sont-ils nombreux à vouloir quitter le club ?

Il y a des joueurs qui ne sont pas contents de leur situation et qui veulent partir, mais nos critères de sélection sont purement techniques, les meilleurs seront sur le terrain à chaque match.

Les supporters sont mécontents de la prestation de certains éléments appelés à jouer de par leur expérience et leur renom un rôle important et décisif durant les rencontres ce qui n’est pas le cas actuellement. Êtes-vous d’accord avec eux ou pas?

Oui je suis d’accord avec eux, je pense que les cadres de l’équipe ont un rôle à jouer de par leur expérience. On attend d’eux qu’ils soient rassembleurs et fer de lance de leur équipe, mais ce n’est pas toujours le cas et je trouve la situation grave.

Comment voyez-vous le match de la ligue des champions arabe contre l’équipe syrienne?

Ça sera un match très difficile face à cette équipe syrienne. Les joueurs sont conscients de cela et j’espère qu’ils trouveront les ressources nécessaires afin de se motiver et de conserver cette envie de gagner qu’ils ont eux lors des précédents matchs de coupe arabe. Si toutes ses conditions sont réunies, un bon résultat en Syrie n’est pas à écarter.

Avez-vous une idée sur votre adversaire?

Oui, j’ai une idée sur notre adversaire, j’ai eu l’occasion de suivre ses matches. C’est une très bonne équipe, très collective, bien organisée, très solidaire, et qui possède un jeu très simple

Est-ce que vous allez reconduire la même composante qui a joué contre le CABBA ou allez-vous faire des changements?

Je pense que je ne vais pas reconduire la même composante qui a joué le dernier match, ça, c’est un autre match et comme tout le monde le sait un match ne ressemble jamais à un autre. Je vais voir avec la disponibilité des joueurs surtout avec le retour de Ammour et de Metref. Je verrai plus clair d’ici les prochains jours inchalah.

De par votre expérience à l’USMA (depuis 1967 je crois) et dans le domaine du football et de la formation, qu’est qui manque à l’USMA pour redémarrer sa formation au sein du club?

Personnellement, j’ai déjà commencé le chantier dans la formation des jeunes et nous avons fait un recrutement de parts et d’autres. Ces jeunes seront pris en charge par le club afin de préparer la relève de l’équipe senior. Honnêtement, il y a des jeunes dans les catégories juniors et cadettes qui sont plein de talent. l’USMA pourra compter sur eux d’ici trois ans inchallah.

Qu'est-ce qui bloque les jeunes à accéder à la catégorie senior?

Il faut avoir le courage et le dire en toute franchise ce sont les cadres qui bloquent la promotion des jeunes en senio. Si on voit des jeunes comme Sayah, Siadoune, Benchaabane ainsi que d’autres, ils ont largement leur place dans l’équipe fanion.

Ne pensez-vous pas que la politique actuelle du club décourage et affecte moralement ces jeunes pétris de talents et qui n’ont pas la chance d’évoluer parmi les grands et qu’à la place, on préfère recruter à coup de millions des joueurs d’autres clubs?

Oui, c’est sur, il faut qu’on mette un terme à ces choses là, il faut donner la chance aux jeunes et les mettre dans le bain afin q’ils gagnent en expérience. L’avenir de l’USMA dépend des jeunes.
Lu 2851 fois Dernière modification le samedi, 05 juillet 2008 13:38

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.