Prochain match

Ligue 1 Mobilis J5 24/10/17 - 17:00
USMA
VS
USMH

Dernier match

WAC
USMA

Classement - Ligue 1 Mobilis

13e
5
1
2
1
Points
Victoires
Nuls
Défaites

Mercredi, 24 Août 2016 21:20

Entre connivence et clientélisme

Écrit par  Ipanema
Évaluez cet article
(0 votes)

1ère journée du championnat de Ligue 1 et premiers couacs dûs, principalement, à la maladroite décision de confier l’entière responsabilité de la sécurité et du maintien de l’ordre, à l’intérieur des enceintes sportives, à des stadiers manquant manifestement d’expérience et absolument pas préparés pour faire face aux éventuels débordements et mouvements de foule qu’enregistrent, malheureusement, trop souvent nos stades.


Il y a eu des incidents en dehors d’une enceinte sportive (Relizane) et à l’intérieur de trois stades : Omar Hamadi (Bologhine) – 20 août 55 (Alger) et 1er novembre (Tizi Ouzou).

A Relizane, les supporters du Rapid local ont empêché le déroulement de la rencontre RCR-NAHD.

Au stade Omar Hamadi, il y a eu échange de jets de projectiles entre les supporters du MOB et ceux de l’USMA avec une réaction d’une rare violence de ces derniers.

Au stade du 20 août 55 d’Alger, scénario identique puisque supporters du MCO et du CRB se sont jetés mutuellement divers projectiles, causant désordre et blessés et engendrant un retard d’une demi-heure au coup d’envoi du match sénior.

A Tizi-Ouzou, des échauffourées ont mis aux prises des supporters mouloudéens, occasionnant des blessures à quelques-uns d’entre eux et entrainant une grande pagaille dans la tribune qui leur était réservée.

Tous ces actes ont été unanimement condamnés par les sportifs, y compris par la majorité des supporters des équipes concernées.

La commission de discipline de la LFP allait se réunir le lundi d’après pour traiter ces affaires et nombreux ont été ceux qui pronostiquaient de sévères sanctions, même si des circonstances atténuantes avaient été avancées çà et là (situation inédite, inexpérience des stadiers, absence du service d’ordre,…).

La commission de discipline s’était réunie, avait traité ces affaires et, le moins qu’on puisse dire, c’est que les sanctions avaient été en rapport avec les faits survenus. Sauf une !

En effet, si pour le RCR, la sanction avait été conforme à la réglementation en vigueur (match perdu + défalcation de 3 points) et que pour l’USMA et le MCA elle était tout aussi justifiée (1 match à huis-clos), que dire de l’aberrante sanction infligée au CRB et au MCO ?

Ces messieurs de la commission de discipline, toute honte bue, ont pénalisé les équipes réserves des deux clubs dont le seul tort avait été d’être sur le terrain au moment des faits (accrochage entre les deux galeries). Pour se convaincre que les joueurs des équipes réserves de ces deux clubs ne sont en aucune manière impliqués dans les incidents qui ont eu lieu dans les gradins, il suffit de se référer au PV n°1 de la CD de la LFP du 22 août 2016 (réserves).

Pour épargner le CRB (beaucoup plus que le MCO), les sous fifres qui activent au sein de cette commission ont poussé le ridicule jusqu’à infliger le huis-clos aux deux équipes réserves.

Il faut dire que la CD de la LFP n’en est pas à sa première fourberie puisqu’en mai 2015, une même sanction avait été prise contre les U21 du MCA en raison de la blessure occasionnée au joueur harrachi Boumechra, touché par un projectile alors qu’il se dirigeait avec ses coéquipiers vers les vestiaires de l’équipe visiteuse (le match se jouait à Omar Hamadi). Boumechra avait été blessé alors que se déroulait la rencontre entre les U21 du MCA et de l’USMH.

Question à 1 dinar plus que dévalué : et si les accrochages entre supporters belouizdadis et hamraouas avaient eu lieu alors qu’aucune rencontre ne se déroulait sur le tartan du 20 août, qui aurait-on sanctionné ?

Et si belouizdadis et oranais avaient eu la géniale idée de faire jouer un match entre leurs deux écoles de football et que les fâcheux incidents aient eu lieu au moment où les 22 mômes tapaient dans le ballon, qu’aurait-on fait ?

Dans le cas précis où les incidents se déroulent dans les gradins et que les 22 acteurs qui évoluent sur le terrain ne sont pas impliqués, ni directement, ni indirectement, à la survenance de ces faits, la sanction doit concerner le ou les clubs dont les supporters se sont rendus coupables de comportements violents.

La LFP fidèle à sa bêtise légendaire est même allée au bout de sa logique crétine et programme le prochain match des réservistes belouizdadis et celui des réservistes oranais (lorsque les deux clubs évolueront à domicile) hors de leurs bases (hors d’Alger et hors d’Oran) et sans la présence du public. Quelle farce !

Alors que le sport national, en général, et le football, en particulier, sont à l’agonie, certains responsables trouvent le moyen de s’enorgueillir des exploits de nos athlètes et de la bonne gestion des instances sportives.

Entre la vraie fausse relégation de l’ASK, l’insoutenable légèreté avec laquelle a été décidé le retrait de la police des stades, les branquignolesques décisions de la commission de discipline de la LFP, l’incompréhensible domiciliation du derby CRB-USMA de la 5ème journée, et bien d’autres bizarreries dont la LFP a le secret, il est à se demander si connivence et clientélisme ne se sont pas érigés en mode de gestion au sein de cette instance.

Par Ipanéma

Laissez un commentaire

Assurez vous de remplir les (*) champs obligatoires.

Vous êtes libre de vous exprimer, mais on ne pourra accepter certains mots grossiers et seront remplacés par des '*'. Merci de votre compréhension!

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 68 invités en ligne

Éditorial

  • 1
  • 2

Vous avez dit service pub…

La chaine 3 et l’animateur vedette de ses émissions sportives ont une bien singulière façon de couvrir l’actualité sportive...

Admin-site 30 Sep 2017 Clics:1651

Lire la suite

L’USMA a 80 ans

Au commencement était le 5 juillet 1937…Mai 1937, rue Salluste ou zenket dar el-Khal (rue de la maison du...

Admin-site 03 Juil 2017 Clics:2238

Lire la suite

Derniers Commentaires