Prochain match

Ligue 1 Mobilis J18 27/01/18 - 17:00
DRBT
VS
USMA

Dernier match

USMA
NAHD

Classement - Ligue 1 Mobilis

5e
27
7
6
4
Points
Victoires
Nuls
Défaites

Dimanche, 21 Janvier 2018 20:36

Contrarié mais lucide, Miloud Hamdi dira après le match que ce sont ses joueurs qui ont offert la victoire au NAHD. Il n’omettra pas de déclarer qu’il assumait l’entière responsabilité du choix des joueurs alignés.
L’explication de la défaite concédée hier après-midi était résumée dans ces deux constats. Les usmistes n’étaient pas dans le coup et Hamdi a peut-être fait des choix contestables, mais il dit les assumer.
Après cela, les husseindéens ne décrochent pas une victoire imméritée. Ils ont fait déjouer une équipe de l’USMA nerveuse et sans imagination et ont su exploiter les largesses que leur ont offert les défenseurs usmistes.
Le mauvais œil a sans doute dardé ses regards dans la direction usmiste et le bel équilibre affiché contre le CSC s’est effrité au point où on avait du mal à reconnaitre l’équipe. Car l’USMA n’y était pas, mais alors pas du tout au cours de cette rencontre. Aussi, l’ouverture du score par Addadi qui a foudroyé l’infortuné Zemmamouche après que Benyahia se soit fait subtiliser le ballon comme un novice par Yousfi (10’), relevait d’une forme de logique. Un deuxième but n’aurait rien eu de scandaleux mais Zemmamouche, au prix d’une belle détente, a détourné en corner une splendide frappe de Allati sur coup franc (17’).
A la mi-temps, il y a eu un petit coup de gueule indispensable de Hamdi. L’USMA avait été très mauvaise en première période et devait tenter de reproduire son jeu habituel pour au moins revenir au score.
La métamorphose ne se produisit hélas pas même s’il y a eu un léger mieux dans le jeu. La réaction des joueurs n’a pas eu lieu au grand dam des supporters usmistes. Les nahdistes ont su faire le job avec efficacité même s’il y a eu de grandes séquences de domination usmiste. Les husseindéens feront même sauter le bouchon une seconde fois à la 89ème minute de jeu sur un corner que reprendra, comme à la parade, Ouadji.
Le calice venait d’être bu jusqu’à la lie par un ensemble usmiste pas dans le coup. Benyahia réussit bien à sauver l’honneur sur penalty dans le temps additionnel (90’+3) mais cela restait anecdotique.
L’USMA connait à nouveau l’amertume de la défaite après presque trois mois d’invincibilité. Elle s’incline également pour la première fois dans un derby, cette saison.

La feuille de match
17ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : USMA – NAHD : 1 - 2
Stade : 5 juillet 1962 (OCO) - Alger
Affluence : faible
Organisation : bonne
Temps : dégagé
Pelouse : bonne
Arbitre : Abderrezak Arab – 1er assistant : Samir Baiod – 2ème assistant : Khaled Bennacer – 4ème arbitre : Hamza Bouslimani
Buts : Benyahia (sur penalty 90’+3) pour l’USMA ; Addadi (10’) – Ouadji (89’) pour le NAHD
Avertissements : Benkhemassa (35’) - Abdellaoui (47’) – Chafaï (77’) pour l’USMA ; Brahimi (65’) – El Orfi (78’) – Laribi (81’) – Khiat (85’) pour le NAHD
Expulsions : /

USMA : Zemmamouche (cap.) – Benguit (Benmoussa 38’) – Abdellaoui – Chafaï – Benyahia – Benkhemassa – Yaya – Koudri – Darfalou – Sayoud (Beldjilali 46’) – Meziane (Bouderbal 85’)
Remplaçants : Berrefane – Cherifi - Chita – Ardji
Entraîneur : Miloud Hamdi

NAHD : Merbah – Allati - Brahimi – Khiat – Laribi – El Orfi (Ouadji 78’) - Ouartani– Addadi –Chouiter (Khacef 73’) Yousfi (Zeghnoun 88’) - Gasmi
Remplaçants : Boussouf – Cherfaoui – El Amali – Lakdja – Khacef
Entraineur : Billel Dziri

Vendredi, 19 Janvier 2018 16:43

La reprise est intense pour l’USMA en L1. Quatre jours après son 1/16e de finale de coupe d’Algérie contre le CSC, l’USMA enchaine avec la 17e journée marquée par ce duel algérois qui vaudra le détour.
L’USMA tentera de préserver sa troisième place au classement et le NAHD de prolonger sa belle série de matchs en L1 sans défaite (09). Presque trois mois sans défaite avec toutefois plus de nuls (06) que de victoires (03 dont 02 dans des derbys).
Le derby s’annonce très intéressant entre les Rouge et Noir en lutte acharnée pour la course au titre et des Sang et Or qui restent sur une dynamique positive.
Si l’USMA mise beaucoup sur ce match au stade du 5 juillet d’Alger pour revenir à hauteur de la JSS ou tout au moins rester collée au duo de tête, les joueurs de Billel Dziri ont aussi du talent à revendre, et ont montré qu’ils savaient aussi répondre présents dans les duels qui les ont opposés aux usmistes.
D’autant que les nahdistes se sont renforcés offensivement au cours du mercato hivernal en s’adjugeant les services de Abderrahmane Yousfi en provenance du club français de l’US Créteil-Lusitanos, de Amine El Amali venu du MCO et du jeune espoir harrachi Aymane Lakdja.
Du côté de l’USMA, en championnat, les hommes de Miloud Hamdi restent sur un match nul (0-0) devant le PAC. Ils doivent donc remporter ce match face aux husseindéens car, en cas de mauvais résultat, ils pourraient se voir dépasser par les équipes qui les suivent au classement.
Un match qui devrait voir le retour de Mohamed Lamine Zemmamouche et Mohamed Rabie Meftah qui ont purgé leur suspension devant le CSC.
Reste à connaître la composante de l’équipe qui foulera la pelouse du 5 juillet pour affronter le NAHD. L'accumulation des matchs influant inévitablement sur l’équipe, mais aussi et surtout sur la qualité du jeu produit, Miloud Hamdi pourrait procéder à un léger turn over et, peut-être, si les deux dernières recrues seront qualifiées, aligner le marocain Hajhouj et l’ex belouizdadi Hamia.
L’USMA a le vent dans le dos, mais souffre souvent face au NAHD. Depuis l’arrivée de Hamdi, les usmistes ont nettement relevé la tête et nourrissent à présent de plus grandes ambitions. Sur le chemin de la grande forme, Chafaï et ses coéquipiers éprouvent toutefois des difficultés lorsqu’ils rencontrent les nahdistes.
Sur les sept derniers matchs les ayant mis aux prises, l’USMA ne s’est imposée qu’une seule fois, a perdu une fois alors que le reste des rencontres (5) se sont soldées par des nuls.
Une difficile rencontre attend donc les Rouge et Noir, ce samedi après-midi. Mais, Hamdi, sachant qu’une victoire permettrait peut-être à son équipe de revenir à hauteur du dauphin saouri, concoctera sans doute un plan pour venir à bout de banlieusards accrocheurs, certes, mais nullement imbattables.


FEUILLE DE MATCH

17ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : USMA v/s NAHD
Date : samedi 20 janvier 2018
Lieu : stade du 5 juillet 1962 (OCO) – Alger
Horaire : 16h00
Arbitre : Abderrezak Arab – 1er assistant : Samir Baiod – 2ème assistant : Khaled Bennacer – 4ème arbitre : Hamza Bouslimani

Météo : Image
Temps : pluie faible
Température : 12°
Vent : faible à modéré
Humidité : 70%

Equipe probable USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï - Abdellaoui – Benkhemassa – Yaya - Benguit – Darfalou – Sayoud – Meziane
Remplaçants : Berrefane – Cherifi - Benyahia – Chita - Koudri - Beldjilali – Hajhouj (?) – Hamia (?) – Ardji
Entraîneur : Miloud Hamdi

Equipe probable NAHD : Merbah - Allati – Khiat – Laribi – Brahimi – El Orfi – Addadi – Ouertani – Gasmi – Yousfi - El Amali
Remplaçants : Boussouf – Khacef - Cherfaoui – Ouadji – Zeghnoun - Lakdja – Chouiter – Chekhrit -
Entraineur : Billel Dziri

Les 8 dernières confrontations entre les deux équipes

Saison 2013-2014 : le NAHD en Ligue 2
En coupe d’Algérie (1/32e de finale) : NAHD 0 USMA 0 (TAB 4-5)

Saison 2014-2015 :
Aller: USMA 0 NAHD 0
Retour: NAHD 0 USMA 0

Saison 2015-2016 :
Aller: NAHD 2 (Gasmi – Bendebka) USMA 1 (Seguer)
Retour: USMA 1 (Nadji) NAHD 1(Gasmi)

Saison 2016-2017 :
Aller: USMA 2 (Guessan 2 buts) NAHD 1 (Ardji)
Retour: NAHD 1 (Coumbassa) USMA 1 (Meziane)

Saison 2017-2018 :
Aller: NAHD 1 (Gasmi sur penalty) USMA 1 (Meziane)
Retour: /

Leurs deux derniers résultats en championnat
USMB 2 USMA 3 / PAC 0 USMA 0
NAHD 2 OM 0 / NAHD 1 CSC 1

Forme de l’équipe
Infirmerie:
Incertains: Hajhouj - Hamia
Suspendus: Mansouri
Retenus en sélection nationale : /
Forme : VNVVN
Casier disciplinaire :
- cartons jaunes : Abdellaoui - Benguit
- cartons rouges : Mansouri
Meilleur buteur : Darfalou (10)
Meilleur passeur : Benmoussa (4)

Télévision : rencontre retransmise en direct (16h00) sur Canal Algérie

Jeudi, 18 Janvier 2018 03:03

Avec un onze loin de son équipe type, Hamdi a su déjouer la tactique ultra défensive mise en place par son homologue constantinois.
Le match, relativement vivant, a été globalement dominé par des usmistes appliqués dans leur jeu.
Les Rouge et Noir ont pris le contrôle des opérations dès l’entame du match pour ne plus le lâcher jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Mial.
Le CSC, à qui Amrani avait concocté une tactique destinée à empêcher l’USMA de développer son jeu de passes, opte pour un marquage strict sur Darfalou et un double rideau défensif destiné à enrayer la première relance et à dérégler le jeu usmiste à la racine.
Du côté usmiste, la qualité du jeu est là, mais la dangerosité et l'efficacité devant le but font défaut. Les coéquipiers de l’infatigable Benkhemassa sont certes inspirés dans le jeu, ils se procurent aussi des occasions, mais ils n’arrivent pas à les mettre au fond.
La première période s’achève sur un score vierge et augure d’une seconde moitié de match encore plus disputée.
Après donc une première mi-temps maîtrisée mais stérile, les Rouge et Noir ont su attendre le premier moment d’inattention des clubistes constantinois et prendre leur chance dès qu'elle s'est présentée, sous la forme d'un superbe but de Sayoud..
Darfalou, muet hier, joue au passeur décisif et sert admirablement Sayoud qui, au prix d’une belle reprise de volée du pied gauche, bat imparablement le gardien Rahmani (60’).
Un Sayoud qui semble revenir, match après match, vers un niveau physique et technique qui rappellent presque ses belles années.
Les constantinois secoués par l’ouverture du score usmiste se décident enfin à quitter leur camp pour tenter de niveler la marque. Inévitablement, des espaces se créent pour les attaquants usmistes et Benkhemassa est à deux doigts de doubler la marque pour son équipe.
Les clubistes ne se montrent pas vraiment dangereux, sauf sur l’action de Belkheir qui oblige Mansouri à dévier le ballon en corner ou encore sur le coup franc de la dernière minute du match dont ils bénéficient. Un coup franc sifflé suite à une faute de main de Mansouri hors de sa surface de réparation et qui lui vaut d’ailleurs une expulsion (90’+3).
Rebih met le ballon sur la base du montant gauche de Berrefane qui a pris place dans la cage usmiste (90’+4). Un ballon qui revient en jeu mais que Berrefane a vite fait de récupérer et de garder jalousement entre ses bras.

Après cette victoire qui la qualifie au prochain tour de la coupe d’Algérie, l’USMA a désormais trois jours pour préparer le match face au NAHD au stade du 5 juillet d’Alger. Forcément, il y aura de la fatigue et du turn over. Voire les deux.

La feuille de match
1/16e de finale de la Coupe d’Algérie - 2017-2018 : USMA - CSC : 1 – 0
Stade : Omar Hamadi (Bologhine) - Alger
Affluence : nombreuse
Organisation : bonne
Temps : dégagé
Pelouse : bonne
Arbitre : Farouk Mial – 1er assistant : Samir Cheballah – 2ème assistant : Mohamed Idir – 4e arbitre : Ladraâ
But : Sayoud (60’) pour l’USMA
Avertissement : Benguit (33’) pour l’USMA
Expulsion : Mansouri (90’+3) pour l’USMA

USMA: Mansouri – Benguit – Abdellaoui – Chafaï – Benyahia – Benkhemassa – Yaya (Ardji 76’) – Koudri – Darfalou (Berrefane 94’) – Sayoud (Chita 71’) – Benmoussa
Remplaçants: Cherifi – Beldjilali – Hamzaoui - Meziane
Entraîneur: Miloud Hamdi

CSC : Rahmani – Khadir (Cissé 66’) – Bencherifa – Benayada - Zaâlani - Arroussi – Zerrara - Sylla (Gaâgaâ 46’) – Lamri (Rebih 76’) – Abid - Belkheir
Remplaçants : Limane - Kebbal - Kebaïli – Belameiri
Entraineur : Abdelkader Amrani

Mercredi, 22 Janvier 2014 19:50

Peu nombreux sont les jeunes d’aujourd’hui qui connaissent Sid-Ali Abdelhamid et son parcours de militant de la première heure du mouvement national.

Mercredi, 08 Janvier 2014 15:54

« Tchalabi ya Tchalabi…Tchalabi ya Tchalabi….Tchalabi ya Tchalabi…Âati lelqalbek ya Tchalabi »

Jeudi, 24 Octobre 2013 14:35

Au lendemain de la mémorable victoire de l’USMA en finale de la coupe d’Algérie, le 1er mai dernier, nous avons eu l’agréable surprise de lire ce commentaire sur la une de notre site : "Ancien joueur de l'USMA, de 1962 à 1968, je suis heureux de voir l’USMA vaincre le mouloudia d’Alger en finale de coupe d'Algérie.

Mardi, 29 Octobre 2013 17:01

Question : Pourquoi êtes-vous parti en 1968 ?

 

Réponse : Je suis parti d’Algérie en 1968 car ma femme et moi souhaitions nous rapprocher de nos familles qui avaient quitté l’Algérie entre 62 et 68.

Samedi, 12 Novembre 2011 07:39

Des écrits se rapportant à l’action révolutionnaire au cours de la Bataille d’Alger, à la martyrologie de l’USMA et à d’autres faits qui concernent l’activité politique des clubs, notamment dans la capitale, ont été publiés sur la page Face book du groupe de supporters qui se fait appeler « Kop United ».

Dimanche, 18 Janvier 2009 16:20

L'histoire d'une union qui a donné naissance à une grande famille sportive algérienne est racontée par l'un des bâtisseurs de cette fabuleuse épopée.  Le défunt M. El-Hadj Ahmed Kemmat un des membres fondateurs de l'Union Sportive Musulmane Algéroise, nous emporte par son récit tel un voyage dans le temps.

Samedi, 30 Septembre 2017 19:31

La chaine 3 et l’animateur vedette de ses émissions sportives ont une bien singulière façon de couvrir l’actualité sportive mais aussi de prioriser les évènements.
Qu’est-ce qui est plus important à couvrir ? Une demi-finale de Ligue des champions africaine à laquelle participe un club algérien ou un banal match de Ligue 1 Mobilis, quand bien même il mettrait aux prises un leader précoce de début de saison et un champion sortant ?
En toute objectivité, et chauvinisme mis à part, le bon sens aurait voulu que la couverture médiatique soit plus importante pour le match USMA – WAC et que, subsidiairement, sans faire offense aux deux clubs, la rencontre CRB – ESS ait également sa part de médiatisation.
On s’attendait donc en tout logique à ce que l’émission sportive qu’anime chaque vendredi le célèbre "micro d’or" de la chaine 3 soit consacrée à l’USMA et à sa demi-finale de Ligue des champions.
Mais, c’était sans compter sur l’aversion viscérale que témoigne l’animateur en question (il se reconnaitra à travers cet écrit) à l’égard de l’USMA. Pour zapper l’évènement sportif de cette fin de semaine, cet individu a la "lumineuse" idée d’inviter le président de la fédération algérienne de football pour débattre de l’EN, du sélectionneur national, de la FAF, de ses règlements,…
On s’était dit tout de même, qu’à un moment donné de l’émission, il y aurait certainement de la place pour parler de l’USMA, de ses chances d’aller en finale, de son adversaire du jour,…bref, quelques mots pour rappeler aux auditeurs qui suivraient l’émission qu’un club ALGERIEN allait peut-être atteindre la finale de la Ligue des champions pour la 2ème fois en deux ans.
Eh bien, non ! Rien sur l’USMA,…rien qui ne viendrait écorcher les lèvres de ce perfide individu.
Il n’y en avait que pour Zetchi…de 11h00 à 12h00. D’ailleurs, le président de la FAF, et par conséquent plus haut responsable du football national, l’imita dans son ignoble entreprise de passer sous silence l’actualité du jour et ne pipera mot, lui aussi, sur la demi-finale continentale qu’allait disputer l’USMA. Même pas un petit mot d’encouragement. Walou !
Aujourd’hui, lendemain de cette empoignade entre usmistes et wydadis, le foot national, après une première partie de la 5e journée disputée hier, reprenait ses droits avec à l’affiche le match CRB – ESS.
Et là, les lampions se sont soudainement rallumés dans les studios de la chaine 3. Et que je te donne du CRB,… en veux-tu, en voilà ! Tout est passé en revue. La position de leader des belouizdadis, leurs problèmes financiers, leurs chances de remporter la rencontre devant les sétifiens, les allées et venues de l’énigmatique chairman belouizdadi, un petit reportage par ci, des éloges par là…bref tout ce qui peut faire plaisir au supporter Djebbour, puisque c’est de lui qu’il s’agit, qui confirme d’année en année qu’il confond service public et bien privé.
Pourquoi l’USMA ne bénéficierait-elle pas de la même couverture médiatique que d’autres clubs ? Comment, en l’espace de quelques jours, peut-on avoir deux comportements aussi diamétralement opposés que celui que cet individu a eu à l’égard d'un club (le MCA, pour ne pas le nommer) oubliant toute retenue et chialant presque sur les ondes au lendemain de son élimination, et la mise sous le boisseau de la participation usmiste à la ½ finale de la LDC ? Qu’il nous le dise,...nous sommes suspendus à ses lèvres…

Ipanema

Lundi, 03 Juillet 2017 22:05

Au commencement était le 5 juillet 1937…

Mai 1937, rue Salluste ou zenket dar el-Khal (rue de la maison du vinaigre) au cœur de la Casbah d’Alger, une bande de copains cogitait sur l’éventualité de la création d’un club sportif. Un club musulman qui accueillerait la jeunesse algéroise et où le sport se conjuguerait avec un engagement nationaliste et militant.
Quelques semaines plus tard, l’idée avait fait son chemin et Ahmed Kemmat, Lahmar dit Ali Zaid, Ali Zemmour, Ali Slimani, Saïd Bennour et Arezki Meddad mettront leur projet à exécution en créant l’Union Sportive Musulmane Algéroise dont l’acte de naissance sera établi le 5 juillet de l’année 1937.
Ces illustres personnages seront bientôt rejoints par les non moins illustres Abdelkader Amrani, Omar Hemmaz, Omar Lakehal, Mohamed Ouali Basta, Mohamed Zennagui et Ali Cherifi.
Depuis, c’est 80 ans d’histoire jalonnée d’exploits, de combat pour la liberté, de sacrifices et de militantisme où sport, éducation, civisme, respect et don de soi se sont conjugués à tous les temps.
L’USMA, ce sont des hommes, des sportifs et des dirigeants, au passé glorieux, dont nombre d’entre eux sont tombés au champ d’honneur pour la dignité et la liberté de notre nation.
C’est également un Club où les exploits sportifs sont légion. Un Club qui a su se construire, se façonner et consolider ses fondamentaux jusqu’au devenir une référence sur les scènes nationale, régionale et continentale.
Mercredi, jour anniversaire du recouvrement de l’indépendance de l’Algérie, l’USMA célèbrera la 80e année de sa création. Loin de la simple coïncidence, c’est l’évocation d’un Club qui a croisé son histoire avec le destin de son peuple et son pays.

Vendredi, 23 Juin 2017 00:22

Saha ftorkom yal khaoua…

Je ne refais pas le match mais USMA-Zamalek au khamsa jouilia fut un bon match, un beau match, un match intense, un match engagé, un match plein, un match ponctué par une belle victoire en cette merveilleuse soirée de Leilat el Qadr d’été, jour le plus long de l’année. Les tifos et fresques du Kop Ouled el Bahja ont ébloui le fidèle et nombreux public des Rouge & Noir ainsi que les téléspectateurs (même hadouk) par un génial « Itihad al Islami » après « Itihad Chouhada » (que les fans du Ham lahlou nous envient et nous plagient déjà avec une certaine banderole (Belouizdad Chouhada) aperçue dans leur kouzina). Bravo 3alikoum ya s’hab el kahla oua tchali… C’est l’USMA qu’on aime…

La rencontre se déroula en deux rythm’s and blues que les camarades de Beldjilali ont su imposer aux Zamalkaoui désarçonnés dès le coup d’envoi. Jouant à l’économie avec les pertes de temps made in Massar comme un mousselsel, le gardien Chenaoui (n’a rien à voir avec le comédien Kamel Chenaoui) n’a fait que retarder l’échéance puisque ce fut en fin de première méton que Bellahcène, bien embusqué, secoua les filets d’un zellif décroisé sur une passe de la tête de son compère Abdellaoui idaoui. Bien sûr, la balle arrêtée fut liftée et bien dosée au second poteau par Benmoussa, maître-botteur de Lalla Setti. Uliééé ! Le public jubile… C’est l’USMA qu’on adore…

Le second but - Uliéééé - fut inscrit en fin de match par le lutin de Médéa, Abderrahmane Meziane d’un superbe tir enveloppé, après avoir fait valser un défenseur masri krakbouch, regdou ou kla lahchiche. En pleine lucarne, ouine yaskoune chitane, l’infortuné portier du Zamalek n’a vu que du feu malgré une taqmita devenue inutile. Le public est en délire ! Venus pour limiter les dégâts, les Pharaons du Nil sont nuls. Ils sont repartis bredouilles avec zéro point dans leur besace. Meziane a bel et bien anéanti tous les espoirs en les assommant d’un chef-d’œuvre dont lui seul en possède le secret. Chut, c’est top-sucré… C’est l’USMA qu’on préfère…

On notera que tous les joueurs de l’USMA ont été solidaires et ont cru en leurs chances en venant à bout de la coriace équipe égyptienne par deux fois en fin de méton. Ils sont tous à féliciter. C’est tout le réalisme et le coaching bien vu de Paul le poulpe et du staff technique avec l’absence de son milieu royal Koudri-Benguit-Benkhemassa même si ce dernier fut incorporé dans les 5 dernières minutes. Oui je sais, l’Emir Sayoud a certes commis une bourde, mais il ne faut pas l’accabler pour autant car il a été au four et au moulin. Tâclé méchamment à la cheville, il péta un câble et sera sanctionné par un carton rouge pour un geste de trop. Bellahcène a lui aussi alterné le bon et le moins bon jusqu’à se faire sermonner par koptane Zemma. Il s’est néanmoins racheté en ouvrant son compteur-buts… C’est l’USMA qu’on désire…

On ne va pas faire les stats de chaque joueur mais au vu des occasions nettes ratées par Darfalou le morfalou, Andria le malgache roho, Meziane little big man, Ziri Hammar le Wayne Rooney errougi, Chafai le roi Farouk, Mokhtar Boomoussa le baroudeur, le score aurait pu être plus lourd. Zemma quant à lui, a fait d’excellentes parades en annihilant les bolides des joueurs adverses découragés, s'arrachant les cheveux. Et c’est en restant sur cette dynamique que l’on pourra faire douter les Tripolitains le 30 Juin prochain à Sfax. Une victoire en terre tunisienne neutre nous ouvrira les portes pour les quarts de finale de cette Champion’s League Africa. L’appétit vient en mangeant. Alors chiche, djiboulna victoire… C’est l’USMA qui gagne et qui force au respect…

Ayaw el bourak ! Talt allaf el habba, talt allaf ou wahda graaatoui…

Tah-ya Za-za-yer… Saha s’horkom… Aya tchao ya Sghar…



Bellahcène Meziane, 2 Rue d’Alexandrie, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 225 invités en ligne

Éditorial

  • 1
  • 2

Vous avez dit service pub…

La chaine 3 et l’animateur vedette de ses émissions sportives ont une bien singulière façon de couvrir l’actualité sportive...

Admin-site 30 Sep 2017 Clics:2579

Lire la suite

L’USMA a 80 ans

Au commencement était le 5 juillet 1937…Mai 1937, rue Salluste ou zenket dar el-Khal (rue de la maison du...

Admin-site 03 Juil 2017 Clics:2509

Lire la suite

Derniers Commentaires