Prochain match

Ligue 1 Mobilis J28 28/04/18 - 16:00

Dernier match

JSS
USMA

Classement - Ligue 1 Mobilis

6e
39
10
9
8
Points
Victoires
Nuls
Défaites

Jeudi, 26 Avril 2018 02:13

L’USMA a laissé s’échapper la JSS, son adversaire du jour, le NAHD, le MCO et le MCA en s’inclinant à Bechar (3-2) lors d’une 28e journée qui lui a été totalement défavorable.
Sans succès lors de ses trois dernières sorties en L1, l'USMA qui avait l’espoir de se mêler à la course aux places qualificatives à une compétition continentale ou régionale se retrouve à 6 points des deux dauphins nahdiste et béchari et voit s’éloigner la possibilité d’accrocher le podium à l’issue du championnat.
Battus il y a quatre jours à Constantine, après avoir livré une belle opposition, les Rouge et Noir n’ont pas pu gagner, ni même faire match nul, à Bechar.
La prestation des usmistes devant le CSC avait laissé entrevoir un certain optimisme pour le match contre les saouris, d’autant que ces derniers allaient évoluer privés de leurs supporters.
On pensait aussi que, la qualification à la phase de groupes de la Coupe de la CAF en poche, les usmistes étaient capables de jouer leurs chances jusqu’au bout en championnat pour finir la saison parmi les trois premiers.
Mais l’USMA de cette saison est imprévisible ! Capable du meilleur comme du pire, elle peut sortir de belles prestations comme elle peut tourner au ralenti, quand elle n’est pas carrément à l’arrêt.
En s’inclinant devant un concurrent direct, les coéquipiers de Farouk Chafaï ont pratiquement fait une croix sur une place sur le podium.
Comme signe annonciateur de cette défaite, les absences pour ce match de Zemmamouche, Meftah, Koudri, Abdellaoui et Benguit, en raison de blessures ou de suspensions, et le forfait inattendu de Darfalou, Benkhemassa et Bouderbal, pris de phobie de l’avion, après l’incident survenu lors du premier départ de la délégation usmiste, et qui ont refusé de prendre à nouveau place avec leur coéquipiers pour effectuer le voyage aérien vers la ville de Bechar.
Privée de tous ces éléments, l’USMA n’a pas fait de miracles devant la JSS et la défaite devenait presque inévitable.
Les Rouge et Noir ont eu du mal face à une équipe qui ne leur réussit pas beaucoup (3ème défaite au cours de la saison, 2 en championnat et 1 en coupe d’Algérie).
Fortement diminués, les usmistes n’ont pas trouvé les ressources pour s’éviter une deuxième défaite consécutive dans la semaine et sont désormais relégués à 6 points des deux dauphins.

Feuille de match

27ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : JSS - USMA : 3 - 2
Stade : 20 août 1955 - Bechar
Affluence : match joué à huis-clos
Temps : couvert et venteux
Pelouse : praticable
Arbitre : Mohamed Saïdi – 1er assistant : Ali Hadj Saïd – 2ème assistant : Abdelmadjid Ayad – 4ème arbitre : Mohamed Boufrioua
Buts : Konaté (csc 58’) - Benmoussa (sur penalty 90’+1) pour l’USMA ; Bourdim (21’ + 81’ sur penalty) - Cherifi (csc 53’) pour la JSS
Avertissements : Yaya (90’+2) pour l’USMA
Expulsions : /

USMA : Mansouri – Benchikhoune - Benmoussa – Chafaï – Cherifi – Bellahcène (Benhamouda 87’) – Ardji – Chita – Yaya – Beldjilali (Sayoud 65’) – Meziane (Hajhouj 58’)
Remplaçants : Berrefane – Semmane – El Orfi
Entraîneur : Miloud Hamdi

JSS : Boukacem – Tiboutine - Bekakchi – Konaté – Talah –Bousmaha – Belalem - Bourdim (Bourahla 86’) Djallit – Zaïdi (El Ghanodi 82’) – Yahia Cherif (Hamia 75’)
Remplaçants : Djemili - Barka – Madani – Saâd
Entraineur : Nabil Neghiz

Lundi, 23 Avril 2018 18:53

Alors que l’USMA se trouvera mardi à Bechar pour rencontrer la JSS, Miloud Hamdi et son effectif se refusent au défaitisme. L’amère défaite concédée à Constantine devant le CSC est déjà oubliée. La solidarité est le mot d’ordre des Rouge et Noir qui savent qu’ils peuvent poser des problèmes aux becharis.
En dépit des semaines qui passent et une équipe usmiste qui reste fixée à la sixième position, Hamdi et les siens veulent encore croire à un meilleur classement en fin de saison.
Rien n'est terminé, il ne faut surtout pas baisser les bras. Qualifiée à la phase de groupes de la Coupe de la CAF, l’USMA ne doit pas négliger la compétition nationale. Il reste quatre matchs et les joueurs doivent faire tout ce qu'il faut pour aller le plus haut possible. C’est vrai que cela reste compliqué car cette saison a été faite plus de bas que de hauts.
Mais le championnat de cette saison est très serré, très homogène et 5 à 6 équipes peuvent être concernées par la course à la Ligue des champions.
Il y a la réalité du classement et il y a l'espoir de le renverser. A l’USMA, on veut croire que le retard pris sur cette deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions, n'est pas rédhibitoire. Après la défaite devant le CSC, les Rouge et Noir sont à 3 points du NAHD et de la JSS, troisièmes au classement, et à 4 du MCA, dauphin du leader constantinois. Et si 10 points de retard constituent un écart considérable, 4 points ce n’est pas beaucoup.
L’USMA jouera à Béchar devant une équipe de la Saoura qui sera privée de son public, elle recevra ensuite le MCO, ira à Tizi-Ouzou affronter la JSK et accueillera pour le dernier match de la saison l’USMB. Même si la courbe de l’USMA incite à un optimisme mesuré, il faut jouer le coup jusqu’au bout et se dire que ce n’est jamais fini.
Si l’USMA fait match nul, ce sera un bon résultat, si elle perd nous espérons que ce soit dignement, et si elle gagne ce sera un exploit.
Ce qui est important c’est d’y croire encore et de ne pas baisser les bras

FEUILLE DE MATCH

27ème journée du championnat de ligue 1 – 2017-2018 : JSS v/s USMA
Date : mardi 24 avril 2018
Lieu : stade du 20 août 1955 - Bechar
Horaire : 16h00 (huis-clos)
Arbitre : Mohamed Saïdi – 1er assistant : Ali Hadj Saïd – 2ème assistant : Abdelmadjid Ayad – 4ème arbitre : Mohamed Boufrioua

Météo : Image
Temps : pluie faible
Température : 24°
Vent : faible
Humidité : 30%

Equipe probable USMA : Mansouri – Benchikhoun – Cherifi - Chafaï - Semmane – Benkhemassa - Yaya – Chita – Darfalou – Beldjilali - Benmoussa
Remplaçants : Berrefane – Bellahcène - Sayoud – Meziane – Hajhouj – Bouderbal – Ardji
Entraîneur : Miloud Hamdi

Equipe probable JSS : Boukacem – Tiboutine - Bekakchi – Konate – Talah – Bourdim – Bousmaha – Merbah – Zaïdi – Hamia – Yahia Cherif
Remplaçants : Djemili - Barka – Madani - Toubal - Belalem – Saâd – Djallit – El Ghanodi
Entraineur : Nabil Neghiz

Les 09 dernières confrontations entre les deux équipes en championnat : 3 victoires pour l’USMA, 4 pour la JSS et 2 nuls

Saison 2013-2014 :
Aller: JSS 0 USMA 0
Retour: USMA 1 (Meftah sur penalty) JSS 0

Saison 2014-2015 :
Aller: USMA 3 (Baïteche – Nadji - Meziane) JSS 1 (Hamia)
Retour: JSS 3 (Tiouli – El Amali – Sebie sur penalty) USMA 2 (Bouchema – Bapidi csc)

Saison 2015-2016 :
Aller: JSS 1 (Sayah) USMA 1 (Baïteche)
Retour: USMA 1 (Meftah sur penalty) JSS 2 (Zaïdi - Hamia)

Saison 2016-2017 :
Aller : JSS 1 (Djallit) USMA 0
Retour : USMA 5 (Darfalou 3 buts – Benmoussa sur penalty – Khoualed sur penalty) JSS 2 (Bourdim - Salah)

Saison 2017-2018 :
Aller : USMA 0 JSS 2 (Bekakchi – Yahia Chérif)
Retour : /

Leurs deux derniers résultats en championnat :
USMA 1 OM 1 / CSC 2 USMA 1
JSS 1 CSC 0 / USMBA 0 JSS 1

Forme de l’équipe
Infirmerie : /
Incertains : Zemmamouche - Meftah - Koudri
Suspendus : Abdellaoui – Benguit
Retenus en sélection nationale : /
Forme : NVDND
Casier disciplinaire :
- cartons jaunes : Benguit (3) - Abdellaoui (3) – Meftah (2) - Zemmamouche (2) - Bellahcène (2)– Koudri (2) – Benkhemassa (1) Yaya (1) - Darfalou (1)
- cartons rouges : Abdellaoui - Benguit
Meilleur buteur : Darfalou (14)
Meilleur passeur : Benmoussa (7)

Télévision : pas de retransmission télévisuelle du match

Samedi, 21 Avril 2018 22:52

Hier après-midi, c’était un match à gros enjeux. Le CSC recevait l’USMA pour tenter de creuser l’écart sur ses poursuivants, ou au moins pour le maintenir, tandis que les Rouge et Noir avaient l’occasion de se relancer et de monter sur le podium en profitant éventuellement des faux pas des poursuivants du CSC.
Les constantinois ont fini par remporter le gain du match mais ce résultat ne reflète absolument pas la physionomie d’une partie que les Rouge et Noir pouvaient gagner sans que personne ne crie au scandale.
Dans cette rencontre, il y a eu beaucoup de tension, en raison essentiellement des décisions arbitrales que les usmistes ont eu du mal à accepter.
Mais, ce qui a impacté le résultat du match c’est sans conteste les expulsions de Abdellaoui, à la fin de la première mi-temps, puis celle de Benguit, alors qu’il ne restait que deux minutes à jouer dans le temps réglementaire et que le résultat était de 1-1.
Des expulsions que les deux joueurs auraient pu éviter s’il avaient fait preuve d’un comportement plus responsable en s’épargnant des sanctions dignes de " bleus" à l’image de Abdellaoui qui, pour répondre à une provocation d’un défenseur constantinois, ne trouva pas mieux que de le bousculer alors que le jeu se déroulait ailleurs. Il est vrai que le défenseur constantinois ainsi que le soigneur de l'équipe, qui accouru vers lui comme si le joueur avait été touché par un tir de bazooka, ont été des acteurs dignes de la Commedia dell’arte, mais Abdellaoui aurait dû se retenir et éviter de mettre en difficulté son équipe. Quant à Benguit, en contestant une décision de l’arbitre que ce dernier a jugé comme un comportement incorrect, il n’a fait que prêter le flanc pour un affaiblissement plus significatif de son équipe. Ceci dit, sa conduite post expulsion, caractérisée par des gesticulations inutiles, est condamnable à plus d’un titre.
Les choses étant claires au sujet des agissements répréhensibles de Benguit et Abdellaoui, l’arbitre Bouzerar aurait pu faire preuve de fermeté sans jouer au cow-boy en cartonnant rouge à tout-va. D’autant qu’on l’a vu moins préoccupé à "cartonner" lorsque les défenseurs constantinois tiraient les maillots des joueurs usmistes et les ceinturaient au moment de l’exécution des corners en faveur de l’USMA. On l’a vu également garder son carton jaune dans sa poche lorsque Belameiri commit une faute qui méritait un avertissement et qui lui aurait valu une expulsion s’il avait été averti une seconde fois (Belameiri avait déjà reçu un premier carton jaune en début de partie) .
Cette défaite est une grosse déception parce que l’équipe a beaucoup donné. La réaction des usmistes peut se comprendre car il est énervant et frustrant de s’incliner de la manière avec laquelle l’USMA a perdu. L’arbitre Bouzerar n’a pas été bon et les usmistes ont tout à fait le droit de le dire. Ses décisions ont influé sur le sort d’un match où les Rouge et Noir ont fourni les meilleurs moments. A 10, les usmistes ont eu les ressources pour repartir au combat et confirmer leurs belles dispositions. Ils auraient pu réussir si Monsieur Bouzerar avait été plus inspiré…

Feuille de match

26ème journée du championnat national de Ligue 1 - 2017-2018 : CSC - USMA : 2 - 1
Stade : Hamlaoui (OPOW) - Constantine
Affluence : nombreuse
Temps : dégagé
Pelouse : bonne
Arbitre : Ahmed Bouzerar – 1er assistant : Azzedine Rahmoune – 2ème assistant : Omar Yahi – 4ème arbitre : Nabil Rahmine
Buts : Darfalou (51’) pour l’USMA ; Cherifi (csc 53’) – Belameiri (90’+4) pour le CSC
Avertissements : Chafaï (38’) - Benkhemassa (45’+2) – Meftah (74’) pour l’USMA ; Belameiri (18‘)- Aroussi (38’) pour le CSC
Expulsions : Abdellaoui (37’) – Benguit (88’) pour l’USMA

USMA : Zemmamouche – Meftah – Benmoussa – Chafaï – Abdellaoui – Benkhemassa – Yaya (Koudri 63’) – Benguit – Darfalou – Beldjilali (Cherifi (44’+2) – Ardji (Meziane 67’)
Remplaçants : Mansouri – Benyahia - Chita - Hajhouj
Entraîneur : Miloud Hamdi

CSC : Rahmani – Khadir - Benayada - Zaâlani - Aroussi – Lamri – Gaâgaâ (Aïchi 82’) – Belkheir (Cissé 72’) – Dahar (Zerara 56’) – Belameiri - Abid
Remplaçants : Limane – Kebaïli – Kebbal - Bezzaz
Entraineur : Abdelkader Amrani

Mercredi, 22 Janvier 2014 19:50

Peu nombreux sont les jeunes d’aujourd’hui qui connaissent Sid-Ali Abdelhamid et son parcours de militant de la première heure du mouvement national.

Mercredi, 08 Janvier 2014 15:54

« Tchalabi ya Tchalabi…Tchalabi ya Tchalabi….Tchalabi ya Tchalabi…Âati lelqalbek ya Tchalabi »

Jeudi, 24 Octobre 2013 14:35

Au lendemain de la mémorable victoire de l’USMA en finale de la coupe d’Algérie, le 1er mai dernier, nous avons eu l’agréable surprise de lire ce commentaire sur la une de notre site : "Ancien joueur de l'USMA, de 1962 à 1968, je suis heureux de voir l’USMA vaincre le mouloudia d’Alger en finale de coupe d'Algérie.

Mardi, 29 Octobre 2013 17:01

Question : Pourquoi êtes-vous parti en 1968 ?

 

Réponse : Je suis parti d’Algérie en 1968 car ma femme et moi souhaitions nous rapprocher de nos familles qui avaient quitté l’Algérie entre 62 et 68.

Samedi, 12 Novembre 2011 07:39

Des écrits se rapportant à l’action révolutionnaire au cours de la Bataille d’Alger, à la martyrologie de l’USMA et à d’autres faits qui concernent l’activité politique des clubs, notamment dans la capitale, ont été publiés sur la page Face book du groupe de supporters qui se fait appeler « Kop United ».

Dimanche, 18 Janvier 2009 16:20

L'histoire d'une union qui a donné naissance à une grande famille sportive algérienne est racontée par l'un des bâtisseurs de cette fabuleuse épopée.  Le défunt M. El-Hadj Ahmed Kemmat un des membres fondateurs de l'Union Sportive Musulmane Algéroise, nous emporte par son récit tel un voyage dans le temps.

Samedi, 30 Septembre 2017 19:31

La chaine 3 et l’animateur vedette de ses émissions sportives ont une bien singulière façon de couvrir l’actualité sportive mais aussi de prioriser les évènements.
Qu’est-ce qui est plus important à couvrir ? Une demi-finale de Ligue des champions africaine à laquelle participe un club algérien ou un banal match de Ligue 1 Mobilis, quand bien même il mettrait aux prises un leader précoce de début de saison et un champion sortant ?
En toute objectivité, et chauvinisme mis à part, le bon sens aurait voulu que la couverture médiatique soit plus importante pour le match USMA – WAC et que, subsidiairement, sans faire offense aux deux clubs, la rencontre CRB – ESS ait également sa part de médiatisation.
On s’attendait donc en tout logique à ce que l’émission sportive qu’anime chaque vendredi le célèbre "micro d’or" de la chaine 3 soit consacrée à l’USMA et à sa demi-finale de Ligue des champions.
Mais, c’était sans compter sur l’aversion viscérale que témoigne l’animateur en question (il se reconnaitra à travers cet écrit) à l’égard de l’USMA. Pour zapper l’évènement sportif de cette fin de semaine, cet individu a la "lumineuse" idée d’inviter le président de la fédération algérienne de football pour débattre de l’EN, du sélectionneur national, de la FAF, de ses règlements,…
On s’était dit tout de même, qu’à un moment donné de l’émission, il y aurait certainement de la place pour parler de l’USMA, de ses chances d’aller en finale, de son adversaire du jour,…bref, quelques mots pour rappeler aux auditeurs qui suivraient l’émission qu’un club ALGERIEN allait peut-être atteindre la finale de la Ligue des champions pour la 2ème fois en deux ans.
Eh bien, non ! Rien sur l’USMA,…rien qui ne viendrait écorcher les lèvres de ce perfide individu.
Il n’y en avait que pour Zetchi…de 11h00 à 12h00. D’ailleurs, le président de la FAF, et par conséquent plus haut responsable du football national, l’imita dans son ignoble entreprise de passer sous silence l’actualité du jour et ne pipera mot, lui aussi, sur la demi-finale continentale qu’allait disputer l’USMA. Même pas un petit mot d’encouragement. Walou !
Aujourd’hui, lendemain de cette empoignade entre usmistes et wydadis, le foot national, après une première partie de la 5e journée disputée hier, reprenait ses droits avec à l’affiche le match CRB – ESS.
Et là, les lampions se sont soudainement rallumés dans les studios de la chaine 3. Et que je te donne du CRB,… en veux-tu, en voilà ! Tout est passé en revue. La position de leader des belouizdadis, leurs problèmes financiers, leurs chances de remporter la rencontre devant les sétifiens, les allées et venues de l’énigmatique chairman belouizdadi, un petit reportage par ci, des éloges par là…bref tout ce qui peut faire plaisir au supporter Djebbour, puisque c’est de lui qu’il s’agit, qui confirme d’année en année qu’il confond service public et bien privé.
Pourquoi l’USMA ne bénéficierait-elle pas de la même couverture médiatique que d’autres clubs ? Comment, en l’espace de quelques jours, peut-on avoir deux comportements aussi diamétralement opposés que celui que cet individu a eu à l’égard d'un club (le MCA, pour ne pas le nommer) oubliant toute retenue et chialant presque sur les ondes au lendemain de son élimination, et la mise sous le boisseau de la participation usmiste à la ½ finale de la LDC ? Qu’il nous le dise,...nous sommes suspendus à ses lèvres…

Ipanema

Lundi, 03 Juillet 2017 22:05

Au commencement était le 5 juillet 1937…

Mai 1937, rue Salluste ou zenket dar el-Khal (rue de la maison du vinaigre) au cœur de la Casbah d’Alger, une bande de copains cogitait sur l’éventualité de la création d’un club sportif. Un club musulman qui accueillerait la jeunesse algéroise et où le sport se conjuguerait avec un engagement nationaliste et militant.
Quelques semaines plus tard, l’idée avait fait son chemin et Ahmed Kemmat, Lahmar dit Ali Zaid, Ali Zemmour, Ali Slimani, Saïd Bennour et Arezki Meddad mettront leur projet à exécution en créant l’Union Sportive Musulmane Algéroise dont l’acte de naissance sera établi le 5 juillet de l’année 1937.
Ces illustres personnages seront bientôt rejoints par les non moins illustres Abdelkader Amrani, Omar Hemmaz, Omar Lakehal, Mohamed Ouali Basta, Mohamed Zennagui et Ali Cherifi.
Depuis, c’est 80 ans d’histoire jalonnée d’exploits, de combat pour la liberté, de sacrifices et de militantisme où sport, éducation, civisme, respect et don de soi se sont conjugués à tous les temps.
L’USMA, ce sont des hommes, des sportifs et des dirigeants, au passé glorieux, dont nombre d’entre eux sont tombés au champ d’honneur pour la dignité et la liberté de notre nation.
C’est également un Club où les exploits sportifs sont légion. Un Club qui a su se construire, se façonner et consolider ses fondamentaux jusqu’au devenir une référence sur les scènes nationale, régionale et continentale.
Mercredi, jour anniversaire du recouvrement de l’indépendance de l’Algérie, l’USMA célèbrera la 80e année de sa création. Loin de la simple coïncidence, c’est l’évocation d’un Club qui a croisé son histoire avec le destin de son peuple et son pays.

Vendredi, 23 Juin 2017 00:22

Saha ftorkom yal khaoua…

Je ne refais pas le match mais USMA-Zamalek au khamsa jouilia fut un bon match, un beau match, un match intense, un match engagé, un match plein, un match ponctué par une belle victoire en cette merveilleuse soirée de Leilat el Qadr d’été, jour le plus long de l’année. Les tifos et fresques du Kop Ouled el Bahja ont ébloui le fidèle et nombreux public des Rouge & Noir ainsi que les téléspectateurs (même hadouk) par un génial « Itihad al Islami » après « Itihad Chouhada » (que les fans du Ham lahlou nous envient et nous plagient déjà avec une certaine banderole (Belouizdad Chouhada) aperçue dans leur kouzina). Bravo 3alikoum ya s’hab el kahla oua tchali… C’est l’USMA qu’on aime…

La rencontre se déroula en deux rythm’s and blues que les camarades de Beldjilali ont su imposer aux Zamalkaoui désarçonnés dès le coup d’envoi. Jouant à l’économie avec les pertes de temps made in Massar comme un mousselsel, le gardien Chenaoui (n’a rien à voir avec le comédien Kamel Chenaoui) n’a fait que retarder l’échéance puisque ce fut en fin de première méton que Bellahcène, bien embusqué, secoua les filets d’un zellif décroisé sur une passe de la tête de son compère Abdellaoui idaoui. Bien sûr, la balle arrêtée fut liftée et bien dosée au second poteau par Benmoussa, maître-botteur de Lalla Setti. Uliééé ! Le public jubile… C’est l’USMA qu’on adore…

Le second but - Uliéééé - fut inscrit en fin de match par le lutin de Médéa, Abderrahmane Meziane d’un superbe tir enveloppé, après avoir fait valser un défenseur masri krakbouch, regdou ou kla lahchiche. En pleine lucarne, ouine yaskoune chitane, l’infortuné portier du Zamalek n’a vu que du feu malgré une taqmita devenue inutile. Le public est en délire ! Venus pour limiter les dégâts, les Pharaons du Nil sont nuls. Ils sont repartis bredouilles avec zéro point dans leur besace. Meziane a bel et bien anéanti tous les espoirs en les assommant d’un chef-d’œuvre dont lui seul en possède le secret. Chut, c’est top-sucré… C’est l’USMA qu’on préfère…

On notera que tous les joueurs de l’USMA ont été solidaires et ont cru en leurs chances en venant à bout de la coriace équipe égyptienne par deux fois en fin de méton. Ils sont tous à féliciter. C’est tout le réalisme et le coaching bien vu de Paul le poulpe et du staff technique avec l’absence de son milieu royal Koudri-Benguit-Benkhemassa même si ce dernier fut incorporé dans les 5 dernières minutes. Oui je sais, l’Emir Sayoud a certes commis une bourde, mais il ne faut pas l’accabler pour autant car il a été au four et au moulin. Tâclé méchamment à la cheville, il péta un câble et sera sanctionné par un carton rouge pour un geste de trop. Bellahcène a lui aussi alterné le bon et le moins bon jusqu’à se faire sermonner par koptane Zemma. Il s’est néanmoins racheté en ouvrant son compteur-buts… C’est l’USMA qu’on désire…

On ne va pas faire les stats de chaque joueur mais au vu des occasions nettes ratées par Darfalou le morfalou, Andria le malgache roho, Meziane little big man, Ziri Hammar le Wayne Rooney errougi, Chafai le roi Farouk, Mokhtar Boomoussa le baroudeur, le score aurait pu être plus lourd. Zemma quant à lui, a fait d’excellentes parades en annihilant les bolides des joueurs adverses découragés, s'arrachant les cheveux. Et c’est en restant sur cette dynamique que l’on pourra faire douter les Tripolitains le 30 Juin prochain à Sfax. Une victoire en terre tunisienne neutre nous ouvrira les portes pour les quarts de finale de cette Champion’s League Africa. L’appétit vient en mangeant. Alors chiche, djiboulna victoire… C’est l’USMA qui gagne et qui force au respect…

Ayaw el bourak ! Talt allaf el habba, talt allaf ou wahda graaatoui…

Tah-ya Za-za-yer… Saha s’horkom… Aya tchao ya Sghar…



Bellahcène Meziane, 2 Rue d’Alexandrie, Alger Casbah…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Publicité

Qui est en ligne?

Nous avons 191 invités en ligne

Éditorial

  • 1
  • 2

Vous avez dit service pub…

La chaine 3 et l’animateur vedette de ses émissions sportives ont une bien singulière façon de couvrir l’actualité sportive...

Admin-site 30 Sep 2017 Clics:3280

Lire la suite

L’USMA a 80 ans

Au commencement était le 5 juillet 1937…Mai 1937, rue Salluste ou zenket dar el-Khal (rue de la maison du...

Admin-site 03 Juil 2017 Clics:2814

Lire la suite